L'Usine Aéro

La livraison du navire Mistral à la Russie "pas encore confirmée" selon DCNS

Elodie Vallerey , , , ,

Publié le , mis à jour le 30/10/2014 À 08H10

[Actualisé] - Selon le vice-Premier ministre russe Dmitry Rogozine, cité par les agences de presse nationales, la France s'apprêterait à livrer le premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie le 14 novembre prochain. François Hollande, poussé par ses alliés européens en pleine crise ukrainienne, avait décidé début septembre de suspendre cette livraison et de la conditionner à un cessez-le-feu.

La livraison du navire Mistral à la Russie pas encore confirmée selon DCNS © D.R. - Marine nationale

Une cérémonie en grande pompe a-t-elle été programmée le 14 novembre, à Saint-Nazaire, pour la livraison du premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral à la Russie ?

C'est ce qu'affirme le vice-Premier ministre russe Dmitry Rogozine ce 29 octobre, cité par les agences de presse nationales. "Rosoboronexport (l'agence d'armement russe, ndlr) a reçu une invitation pour le 14 novembre à Saint-Nazaire où se trouvent 360 marins russes (...) pour la remise à la Russie du premier navire Vladivostok et la mise à l'eau du second", aurait déclaré le dirigeant.

une décision que françois hollande devait prendre courant novembre

Le 28 octobre, le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian avait laissé entendre que François Hollande rendrait sa décision sur la livraison du premier porte-hélicoptères Mistral, construit par les chantiers de DCNS à Saint-Nazaire, "courant novembre".

Début septembre, en pleine crise ukrainienne, le président de la République avait décidé de geler la livraison du premier Mistral (sur les deux commandés) à la Russie, prenant ainsi position dans le conflit comme le lui suggéraient ses alliés européens.

Il avait alors conditionné la livraison du Mistral au respect d'un cessez-le-feu par Moscou dans l'est de l'Ukraine.

Actualisation : "Suite aux récentes informations publiées concernant la livraison éventuelle du premier BPC à la Fédération de Russie, DCNS précise qu'il est en attente des autorisations gouvernementales d'exportation nécessaires pour la réalisation d'un transfert", a déclaré un porte-parole du groupe à l'AFP le 29 octobre au soir. "Aucune date de livraison ne peut donc être confirmée à ce stade"

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte