Transports

La ligne Cotentin-Maine sous très haute tension

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La ligne Cotentin-Maine sous très haute tension
La ligne de 163 km assure l’alimentation du Grand Ouest.
C’est l’achèvement d’un chantier plus que controversé. Le Réseau de transport d’électricité (RTE) a annoncé jeudi 2 mai que l’électricité circulait le long des 163 km de la ligne à très haute tension Cotentin-Maine. La contestation locale et les quelque 75 recours déposés contre ce projet, destiné à écouler la production du futur EPR de Flamanville et à sécuriser l’alimentation de la Bretagne, auront mené la vie dure à RTE. L’opposition rencontrée par ce dernier sur les trois derniers pylônes de la ligne, au Chefresne (Manche) et à Bréal-sous-Vitré (Ille-et-Vilaine), a retardé de quatre mois la mise en service. Les mesures de compensation représentent 30% des 343 millions d’euros investis dans le chantier. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte