La lettre du Social et du Management du 9 au 15 septembre

Partager

La marque employeur au secours de l’emploi ?

Dans le numéro de cette semaine de l’Usine nouvelle figure notre enquête annuelle sur le recrutement dans l’industrie. Pour l’heure, tout indique que les perturbations boursières n’ont pas encore atteint l’économie réelle. Outre le nombre total de projets d’embauche affichés (63000), les résultats de l’enquête plus qualitative que nous avons menée en témoigne (*). Il en ressort que 74 % des firmes disent avoir eu des difficultés à recruter au cours des six derniers mois. Et près de 80 % d’entre elles anticipaient des difficultés d’ici à la fin de l’année. Pour les trois quarts des répondants, le frein principal provient de la situation générale du marché. Certaines spécialités sont particulièrement demandées et donc très difficiles à trouver.

Pour améliorer leur attractivité, les grandes entreprises, qui constituent l’essentiel de celles qui ont répondu, useront de méthodes très traditionnelles. Elles sont minoritaires à prévoir d’augmenter les salaires ou de former des salariés venus d’un autre univers. En revanche, 85 % d’entre elles vont travailler leur marque employeur. Deuxième mesure plébiscitée : le parrainage de candidats par les salariés maison.

(*) Les réponses sont données sur la base du bon vouloir des entreprises que nous avons interrogées.

Le droit du travail toiletté

Député des Ardennes, Jean-Luc Warsmann (UMP) vient de déposer un projet de loi qui devrait être discuté et voté d’ici à la fin de l’année. Le parlementaire souhaite simplifier et alléger les démarches administratives des entreprises. Pour cela, il propose de nombreuses mesures touchant de plusieurs domaines de la vie des entreprises. Le texte ouvrirait la possibilité de changer le nombre d’heures de travail pour une courte période, sans que cela ne puisse être considéré comme une modification du contrat de travail. Il propose qu’il soit possible, dans les PME, d’être à la fois salarié et administrateur. Le député veut aussi harmoniser les différents seuils qui existent dans la législation sociale.

Suez Environnement ouvre son capital aux salariés

Ça doit s’appeler un hasard de calendrier. Alors que l’action Suez Environnement a perdu près de 30 % depuis le 1er janvier, dans un contexte boursier très agité il est vrai, le groupe annonce le lancement d’un plan d’actionnariat salarié. 10 millions de titres seront au mieux réservés aux collaborateurs du groupe entre le 8 et le 11 novembre. Ils pourront les acheter à un prix préférentiel, égal à 80 % de la moyenne des cours d’ouverture de l’action pendant les 20 jours précédant la souscription. De cette façon, c’est potentiellement 2 % du capital qui sera entre les mains des collaborateurs. L’ouverture du capital aux salariés est réputée être un bon moyen de les associer aux performances de l’entreprise, tout en assurant un môle de stabilité dans l’actionnariat.

Christophe Bys

A lire cette semaine dans l’Usine nouvelle :

- Notre dossier spécial "Qui recrute dans l’industrie ?". Avec nos résultats exclusifs et notre enquête sur les méthodes des entreprises pour attirer en leur sein les meilleurs éléments.

- Notre reportage sur l’ouverture de classes technologiques dans le prestigieux lycée Louis le grand.

- Et nos conseils pour adapter les régimes de prévoyance à la non discrimination cadres et non cadres.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS