La lettre du Social et du Management du 10 au 16 juin

Publié le

La lettre du Social et du Management du 10 au 16 juin © Fotolia

La sortie du nucléaire, c'est aussi une question sociale

Après la décision du gouvernement allemand d’abandonner à terme le nucléaire et le vote au référendum italien contre l’atome, le débat pourrait rebondir en France. La question a une dimension énergétique, technologique, économique ou géopolitique, mais aussi sociale. Le cabinet PwC a réalisé une étude sur l’importance économique de la filière en France, étude pour le compte d’Areva, une entreprise phare du secteur. Il en ressort que le nucléaire représente 120 000 emplois directs, soit 3.7 % de l’emploi industriel total. A titre de comparaison, la filière automobile c’est à peine deux fois plus, soit 229 000 postes. PwC estime le nombre d’emplois, y compris les induits, liés au nucléaire à 410 000.
L’étude de PwC s’intéresse aussi au contenu en travail de l’EPR - les réacteurs nucléaire de nouvelle génération produit par Areva. Un EPR construit en France représente 8350 emplois pendant la phase d’étude et de construction et 1650 pendant l’exploitation et le démantèlement. S’il est construit à l’étranger, ce sont « seulement » 3 750 postes qui sont créés alors en France.
A titre de comparaison, au moment du Grenelle de l’environnement, le ministre Jean Louis Borloo avait prophétisé la création de centaines de milliers d’emplois verts d’ici à 2020. L’observatoire Trendeo a noté une baisse du nombre d’emplois créés dans les énergies renouvelables en France : 7 240 en 2009 et 4 383 en 2 010. La cause de ce recul tient notamment au ralentissement des investissements dans la photovoltaïque
 
L'emploi reprend et ça devrait continuer
Au premier trimestre de 2011, l’économie a créé 58 200 postes, d’après les données publiées par l’Insee, à propos du seul secteur concurrentiel. Fin mars, ce dernier comptait 18 millions de postes, une progression annuelle de 1,3 %, soit 223 100 postes. Sur un an l’industrie est toujours en perte mais pour la première fois depuis 2001, au premier trimestre 2011, elle a été créatrice d’emploi net. Fin mars, elle comptait 3, 3 millions de salariés.
Autre raison d’être optimiste : le baromètre réalisé par l’entreprise de travail temporaire Manpower, qui révèle « une amélioration des perspectives d’emploi en France, avec un solde net d’emploi corrigé des variations saisonnières qui s’établit à +5 %. » Reposant sur un questionnaire auprès des employeurs, l’étude de Manpower révèle que les régions les plus optimistes sont l’Est (+7 %) et le Nord (+6 %), devant l’Ile-de-France et le Sud (+4 %). A l’Ouest, la hausse anticipée est plus limitée (+1 %). Autre enseignement de cette étude trimestrielle : 9 des 10 secteurs étudiés prévoient une hausse des effectifs. Les moins optimistes sont les entreprises de l’industrie extractive. A l’autre extrémité, c’est la production et la distribution d’électricité de gaz et d’eau qui affiche la prévision la plus élevée.
 
Bientôt le retour de la journée de solidarité
Vous aimez le vrai faux jour férié, le lundi de Pentecôte ? Réjouissez-vous, vous pourriez bientôt en avoir un second. Car il faut financer la dépendance qui a coûté 24 milliards d’euros à la collectivité en 2010 et quelques 7 milliards d’euros aux familles. Face aux charges croissantes, Jean-Pierre Raffarin, ancien premier Ministre, a souhaité la création d’une seconde journée de solidarité, autrement dit une journée travaillée mais non payée. En 2010, elle a rapporté  2,4 milliards d’euros. Le Conseil économique social et environnemental se prononce plutôt contre ce choix, préférant une modification de la fiscalité avec alignement du taux de CSG payé par les retraités et création d’une taxe de 1 % sur les donations et successions à titre gratuit. A Marseille, le premier Ministre François Fillon a rejeté deux pistes : l’assurance privée obligatoire et l’augmentation de la CSG, « un solution de facilité ».

Christophe Bys
 
A lire cette semaine dans L’usine nouvelle
Découvrez une nouvelle méthode de recrutement : la préparation d’un projet détaillé par le candidat.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte