La lettre de l’économie du 22 au 26 novembre

Partager

La lettre de l’économie du 22 au 26 novembre

Export : attention danger

Près de huit PME exportatrices sur dix veulent augmenter leur activité à l’export au cours des prochain mois, selon le baromètre réalisé par Euler-Hermes. Avec une destination phare : les BRIC et le grand export. Pour 2010, la Chine est la deuxième destination visée par les PME, juste derrière l’Allemagne. Mais mieux vaut s’y préparer avec minutie. Selon Euler Hermes, les entreprises qui exportent ont davantage de risque de défaillance que les autres entreprises non exportatrices. Ce sont les entreprises qui réalisent entre 10 % et 50 % qui sont les plus fragiles. A l’inverse, les grands exportateurs dont plus de la moitié de l’activité se déroule hors de France sont plus solides que les entreprises uniquement présentes sur le marché domestique. « Il y a un effet de seuil. Exporter nécessite de se structurer. Celles qui vendent peu à l’étranger n’ont pas assez de moyens pour se doter d’équipes dédiées à l’international, de couvertures efficaces contre le risque de changes ou d’impayés contrairement aux grands exportateurs», juge Karine Berger, l’économiste de l’assureur-crédit Euler Hermes. Une donnée dont les exportateurs vont devoir tenir compte.

Douce pression sur l’IS irlandais

Ils se défendent bien d’exercer une quelconque pression sur l’ancien tigre celtique. Mais, lorsqu’ils parlent de l’aide financière accordée à l’Irlande, les chefs d’Etat européens ne peuvent s’empêcher de mentionner la faiblesse de son taux d’imposition sur les sociétés. Presque moitié moins élevé que dans les autres pays de l’Union, il a constitué l’un des éléments majeurs de la croissance de l’île verte ces dernières années.
Pour les entreprises implantées là-bas, pas question d’y toucher. « Il nous semble entendu que le taux d’impôt sue les sociétés, extrêmement avantageux, de 12,5 %, ne sera pas modifié. Il s’agit d’une question très importante pour toutes les sociétés présentes en Irlande », assure Cliona McGowan, la directrice de la chambre de commerce franco-irlandaise à Dublin, dans un entretien accordé au site www.usinenouvelle.com.
Mais à l’heure où le gouvernement irlandais doit demander une aide comprise entre 80 et 90 milliards d’euros pour redresser son économie, il représente un gros manque à gagner. D’autant que le plan d’austérité, présenté cette semaine et prévoyant 15 milliards d’euros d’économies d’ici 2014, prévoit cinq milliards de hausses d’impôt.

Moral en dents de scie

La confiance des industriels s’est un peu effritée en novembre. L’indicateur du climat des affaires de l’Insee s’est établi à 100 points contre 102 le mois précédent. Rien de très inquiétant. « Bien qu’en baisse, les perspectives personnelles de production pour les prochains mois se maintiennent à un niveau élevé », juge l’Insee. D’autant que parallèlement l’indice PMI manufacturier, réalisé auprès des directeurs d’achats du secteur, indique à l’inverse une accélération de l’activité en France en novembre. Entre les deux tendances, le cabinet de Christine Lagarde a promu rapidement, le second plus favorable. Selon le directeur de cabinet Alexandre de Juniac, la croissance devrait être de 1,6 % en 2010. Soit un tout petit peu plus que les 1,5 % d’ordinaire annoncés par le gouvernement.
Arnaud Dumas et Solène Davesne

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS