L'Usine Auto

La Leaf, la voiture électrique de Nissan, également produite en Angleterre

, , ,

Publié le

Cette berline à cinq portes s’apprête à conquérir le monde. La nouvelle ligne de production à Sunderland s’ajoutera à deux usines bientôt opérationnelles, au Japon et aux Etats-Unis. Avec son partenaire Renault, Nissan veut devenir le leader mondial de la mobilité électrique.

La Leaf, la voiture électrique de Nissan, également produite en Angleterre © REUTERS

Produire une voiture électrique mondiale, pour être le premier à occuper le terrain des véhicules dits «zéro émission» : telle est l’ambition de Nissan, le partenaire stratégique de Renault. Le constructeur automobile nippon a fait savoir, le jeudi 19 mars, qu’il allait assembler à partir de 2013 la Leaf, une berline à cinq portes, dans son usine au nord-est de l’Angleterre, plus précisément à Sunderland. C’est le troisième site industriel où sera construit un tel modèle : la production de la Leaf sera mise en route cette année à Oppama, au Japon, puis en 2012 à Smyrna, dans le sud des Etats-Unis.
Sur le site même de Sunderland (où est produite la Qashgai) seront conçus initialement 50.000 unités par an, destinées au marché européen. Dans un communiqué publié à Tokyo, le constructeur japonais a précisé que la décision concernant Sunderland lui permettra de maintenir 2.250 emplois en Grande-Bretagne. Nissan va investir 468 millions d’euros dans cette nouvelle ligne de production, dont une partie sera prise en charge par le gouvernement britannique et par la Banque européenne d’investissement.

Nissan-Renault investissent quatre milliards d'euros

Avec Renault, Nissan mise sur le développement de la mobilité électrique qui promet de bouleverser l’industrie automobile puisque selon les prévisions de spécialistes, les modèles électriques devraient représenter 10 % des automobiles produits en 2020. Les deux constructeurs ont dégagé une enveloppe commune de quatre milliards d’euros pour des recherches et investissements dans le segment électrique, de manière à devenir les leaders de celui-ci. "Par ailleurs, fait observer un collaborateur de Nissan, des études intensives sont effectuées dans le développement des technologies pour la recharge des batteries." D’autres constructeurs autos ne vont pas tarder à proposer à leur tour des voitures à zéro émission : Mitsubishi, Chevrolet, Opel et l’indien Tata.
Renault commencera à produire en Turquie, à la fin 2011, son premier modèle électrique, Fluence, dont des prototypes circulent actuellement sur les routes de plusieurs pays européens. L’Alliance Renault Nissan envisage de produire, d’ici quelques années, 500.000 véhicules électriques par année.
Comment se présente-t-elle, la Leaf? Il s’agit donc d’une berline compacte accueillant au maximum cinq personnes à son bord. Son son capot plongeant, elle recèle un moteur électrique de 80 kW alimenté par un bloc de batteries lithium ion compactes d’une grande capacité énergétique. L’autonomie prévue est de 160 km et la vitesse maximale de 140 km/h. Encore faut-il, pour recharger la batterie, se brancher sur une borne spécifique, à moins que cela ne soit fait sur une prise domestique.

Nissan ne se contentera pas d'investir le marché de la mobilité mobile avec la Leaf puisqu'il devrait, d'ici deux ans, entamer la fabrication de la version électrique de la NV-200, un petit utilitaire, ainsi que nous l'a annoncé la direction de Nissan en France.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte