Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La Kwid, la citadine low-cost de Renault, va augmenter ses exportations et s'installer au Brésil

Pierre Monnier ,

Publié le

Vu sur le web La mini-citadine de Renault séduit en dehors de l’Inde, son pays de fabrication. Le chef des opérations indienne de Renault compte donc miser sur les exportations. Autre nouveauté, la Kwid sera industrialisée au Brésil.

La Kwid, la citadine low-cost de Renault, va augmenter ses exportations et s'installer au Brésil © Renault

Renault va booster ses exportations de Kwid. Le directeur général de Renault India Operations, Sumit Sawhney l’a confié au site d’informations automobiles indien DriveSpark. Fabriquée à Chennai, au Sud-Est de l’Inde, depuis son lancement à l’été 2015, la petite citadine séduit de plus en plus en dehors de son pays.

Pour preuve, 56 exemplaires se sont vendus à l’export en 2015, c’est près de huit fois moins que sur le deuxième trimestre 2016 qui en a comptabilisait 441. "Le mois dernier, nous avons commencé à exporter le Duster et la Kwid au Sri Lanka", détaille Sumit Sawhney. "En août, nous allons entrer au Népal et nous préparer pour le Bhoutan."

Une exportation de composants

Mais les projets pour la Kwid ne s’arrêtent pas là. Le directeur de la branche Inde de Renault espère également percer en Afrique du Sud. "Ce sera bientôt finalisé", assure-t-il. "D’ailleurs, nous sommes à la recherche d’autres pays en Afrique."

Le succès de la Kwid est tel que Renault a décidé de l’industrialiser au Brésil. Elle sera assemblée dans l’usine Ayrton Senna de Sao José dos Pinhais, au sud du pays, expliquait en mai 2016 le groupe dans un communiqué. Une partie des composants sera fabriquée sur place mais le site brésilien devra s’appuyer sur une fourniture de pièces indiennes. Aucune date n'a encore été donnée pour le début de la production.

Quant à la production en Inde, une troisième ligne d’assemblage a été installée à Chennai pour atteindre une fabrication de 10 000 Kwid par mois.

Mais malgré ses désirs d’exportation, il n’est toujours pas dans les plans de commercialiser la Kwid en Europe. Ses mauvais résultats aux crash-test en vigueur sur le vieux continent imposeraient de nombreuses mises à jour qui entailleraient la qualité première du véhicule : son prix, 3 500 euros.

Regardez une séance de crash-test de la Kwid, la mini-citadine de Renault :

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle