Tout le dossier Tout le dossier

La justice suspend les effets de l'acquisition par Veolia des parts d'Engie dans Suez

par Geert De Clercq
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La justice suspend les effets de l'acquisition par Veolia des parts d'Engie dans Suez
L'opération résultant de l'offre d'acquisition par Veolia des actions Suez détenues par Engie ainsi que l'offre publique d'achat (OPA) prévue dans la foulée sont provisoirement suspendues.

PARIS (Reuters) - Veolia et Engie ont annoncé vendredi qu'ils feraient appel de la décision rendue par le tribunal judiciaire de Paris ordonnant la suspension des effets de l'acquisition par le groupe d'Antoine Frérot des actions Suez détenues par Engie ainsi que de l'OPA prévue dans la foulée par le groupe de services aux collectivités sur son rival.

Dans son ordonnance de référé, que Reuters a pu consulter, le tribunal a donné raison aux comités sociaux et économiques (CSE) du groupe Suez qui dénonçaient un délit d'entrave aux prérogatives des instances de représentation du personnel.

Il ordonne "la suspension de l'opération résultant de l'offre d'acquisition par Veolia des actions de Suez détenues par Engie et l'OPA de Veolia sur Suez tant que les CSE concernés n'auront pas été informés et consultés sur les décisions déjà prises et annoncées publiquement par voie de presse le 30 août 2020 par Veolia et Engie".

Veolia avait dévoilé ce jour-là ses projets, aussitôt rejetés par l'état-major de Suez qui a tenté de s'opposer jusqu'au bout à la session de l'essentiel des actions détenues par Engie.

Mais le conseil d'administration d'Engie, contre l'avis des administrateurs de l'Etat, a donné lundi soir son feu vert à la vente à Veolia de l'essentiel de sa participation de 32% dans Suez.

Cette cession pour 3,4 milliards d'euros ouvre la voie à la prise de contrôle total par Veolia du groupe de services aux collectivités en dépit de l'opposition de l'Etat, premier actionnaire d'Engie.

"PAS DE FONDEMENT JURIDIQUE"

Dans le communiqué annonçant sa décision de faire appel contre une ordonnance qui, dit-il, "n'a pas de fondement juridique", le groupe d'Antoine Frérot conteste l'argumentation du tribunal.

"Seul le management de Suez est compétent pour organiser une information-consultation de ses CSE. Cette réalité ne peut échapper à personne. Suez n’a pas engagé de procédure d’information-consultation vis-à-vis de ses instances représentatives du personnel puisque sa direction s’oppose au projet", souligne le groupe.

"Faire porter sur Veolia la responsabilité du défaut de l'organisation d'une telle consultation est donc parfaitement ubuesque puisque le groupe n’avait manifestement pas ce pouvoir."

Le géant des services aux collectivités considère également que "les prétendues 'décisions déjà prises et annoncées publiquement par voie de presse le 30 août 2020 par Veolia et Engie' visées par l’ordonnance n’existent pas".

"A cette date, ajoute le groupe, seule existait une offre de Veolia à Engie. A ce jour, aux dires même du directeur général de Suez (ndlr, Bertrand Camus), Veolia n'est pas un actionnaire de contrôle."

La décision rendue par le tribunal n'est pas de nature à bloquer l'opération industrielle mais apporte un nouveau chapitre dans un feuilleton riche déjà en rebondissements entre des groupes historiques dirigés par des figures installées du capitalisme français qui connaît aussi des prolongements politiques.

EN MODE PAUSE

La consultation des représentants du personnel pourrait prendre deux à trois mois.

"Veolia ne peut pas faire autrement que de respecter cette décision", a déclaré à Reuters, avant l'annonce de l'appel, Me Zoran Ilic, un des avocats des demandeurs. Veolia, a-t-il ajouté, "ne peut pas passer outre et doit consulter les représentants du personnel sur les conséquences sociales de cette opération".

"Le CSE n'a pas le pouvoir de faire interdire cette opération mais peut obtenir sa suspension tant que ses prérogatives ne sont pas respectées, et c'est ce qu'a décidé le tribunal judiciaire", a-t-il précisé.

"Ils ne vont pas pouvoir aller plus loin tant que les CSE n'ont pas été consultés", a déclaré Valérie Dolivet, autre avocate conseillant les CSE de Suez, ajoutant que cette ordonnance va avoir pour effet de mettre en pause les projets de prise de contrôle complète de Suez par Veolia et de vente de Suez Eau France au fonds Meridiam.

Les syndicats de Suez, qui redoutent une "casse sociale", se sont félicités de cette première victoire en justice.

"Cette décision reconnaît le droit des salariés de Suez et de leurs représentants du personnel d’être associés aux décisions impactant directement leur avenir", estime l'intersyndicale dans un communiqué titrée "MM. (Jean-Pierre) Clamadieu (ndlr, le président du conseil d'administration d'Engie) et Frérot vous n’êtes pas au-dessus du code du travail et des lois de la République !!!"

Le gouvernement, même si Jean Castex a estimé le 3 septembre que cette opération semblait "faire sens", a tenté pour sa part une conciliation entre les deux parties.

Quelques heures après le vote du conseil d'Engie, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, avait déploré mardi matin "l'intransigeance" de Suez et "la précipitation" de Veolia, réaffirmant que le succès d'une opération de ce genre dépendait de la capacité des deux groupes à trouver un accord amiable.

(avec Mattieu Protard et Henri-Pierre André; édité par Gwénaëlle Barzic et Jean-Stéphane Brosse)

PARCOURIR LE DOSSIER

Eau

Derrière la bataille Veolia-Suez, l'enjeu mondial de l'eau

Environnement

[Veolia-Suez] "Notre but est de créer des emplois", assure la DG de Veolia

Eau

Direction et salariés de Suez unis... contre Veolia

Energie - pétrole

Qui est Meridiam, la botte secrète de Veolia pour acquérir Suez ?

Matières premières

Suez repousse l’offre de Veolia

Matières premières

Ce qu'attend Veolia du rachat de Suez

Matières premières

Si Engie rejette son offre, Veolia n’exclut pas une OPA pour racheter les parts de Suez

Infos Reuters

L'Etat sera vigilant à propos de l'offre de Veolia sur Suez, annonce Bruno Le Maire

Matières premières

Veolia propose à Engie de racheter ses parts dans Suez en vue d'une OPA à 10 milliards d'euros

Infos Reuters

Veolia entre en négociations exclusives avec Suez pour l'acquisition de sa filiale Osis

Environnement

Les syndicats d'Engie et de Suez ne voient pas d'un bon oeil le projet de Veolia

Environnement

[Infographie] Que pèsent vraiment Veolia et Suez à l'international ?

Eau

Le conseil d'administration de Suez réplique face à "l’approche hostile" de Veolia

Économie circulaire

Suez résiste à Veolia, jusqu'à quand ?

Eau

"Un milliard de dividendes pour les actionnaires de Suez, c’est le capitalisme financier du XXe siècle", dénonce Olivier Brousse, directeur stratégie de Veolia

Juridique

Suez protège sa filiale Eau France pour bloquer le projet de Veolia

Environnement

Veolia améliore son offre et veut lancer son OPA malgré la fondation de Suez

Économie circulaire

Engie adoube Veolia, Suez prêt à lutter malgré le retrait d'Ardian

Energie - pétrole

Pourquoi Engie vend ses parts dans Suez maintenant

Energie - pétrole

[Suez-Veolia] Engie "ne peut pas lâcher la proie pour l’ombre", prévient Jean-Pierre Clamadieu

Environnement

"On est un champion quand on est international et pas seulement national", prévient Patrick Blethon, président exécutif de Saur

Matières premières

"Il n'y a pas de dialogue avec Veolia", déplore le directeur général de Suez

Économie circulaire

Veolia-Suez, fin de la saison 1

Matières premières

Veolia veut lancer son offre publique d'achat sur Suez “quoi qu’il arrive”

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS