Quotidien des Usines

La justice suspend la vente de l'usine Sacair.I et de ses marques

,

Publié le

Social

Le tribunal de commerce d'Angers a gelé mardi la vente des actifs de Sacair.I, filiale de l'italien Marcello Barani, pour trois mois.

Cette entreprise de chaussures, basée à Saint-Macaire-en-Mauges (Maine-et-Loire) près de Cholet, a fait l'objet d'une dissolution pure et simple le 23 mai dernier sous la forme d'une « liquidation à l'amiable ».

Le tribunal de commerce s'est saisi de l'affaire estimant que cette rupture de contrat unilatérale était en contradiction avec les engagements pris par les actionnaires italiens de l'entreprise le 8 septembre 1999. « Les acquéreurs s'étaient alors engagés à maintenir l'activité industrielle et les emplois pendant trois ans », explique Jean-Charles Cocard, le président du tribunal de commerce.

« La finalité d'une telle mesure conservatoire est d'empêcher que ces actifs disparaissent brutalement et par conséquent de protéger les intérêts qui sont en cause dans cette affaire. Le non-respect de ces engagements s'apparenterait à un trouble à l'ordre public ».

Parmi les intéressés figurent les 207 salariés que la disparition de Sacair.I prive d'emplois. Les dirigeants de l'entreprise ont été convoqués pour le 19 juin devant le tribunal de commerce.

Emmanuel GUIMARD

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte