La juge exige l'apaisement dans le procès Apple - Samsung

Lucy Koh, qui préside le procès entre les deux géants de l'électronique et des télécoms, estime qu'Apple et Samsung doivent maintenant "faire la paix" sous peine de prendre des risques inutiles pour leurs affaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La juge exige l'apaisement dans le procès Apple - Samsung

Le procès Samsung - Apple suit son cours au tribunal de San Jose, en Californie. Après des révélations fracassantes le 13 août sur un accord "anti clonage" signé par Apple et Microsoft, la juge américaine Lucy Koh, qui préside le procès, continue de jouer la carte de l'apaisement pour temporiser au mieux la colère des deux titans des télécoms.

Le 15 août, elle a expressément demandé aux patrons des deux firmes américaine et sud-coréenne Tim Cook et Kwon Oh-Hyun de trouver un accord afin d'éviter que l'issue du procès ne soit laissée aux mains des jurés.

"Il y a des risques pour les deux parties. Je pense que ça vaut au moins la peine d'essayer (de négocier, ndlr)", a-t-elle argumenté, comme le rapporte l'AFP.

"Si ce que vous vouliez, c'est attirer l'attention sur le fait qu'il y a de la propriété intellectuelle dans ces appareils, le message est passé", a-t-elle martelé. "Il est temps de faire la paix".

La firme à la pomme réclame plus de 2,5 milliards de dollars au groupe sud-coréen pour violation de sa propriété intellectuelle. Apple estime notamment que Samsung a imité le design et certaines fonctions de l'iPhone et de l'iPad dans ses produits Galaxy.

Le procès devrait se clore en fin de semaine prochaine.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS