La hausse des actions se poursuit, optimisme sur la relance US

par Laetitia Volga
Partager
La hausse des actions se poursuit, optimisme sur la relance US
Les principales Bourses européennes sont en hausse en début de séance mardi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,8% vers 09h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,34% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,46%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse en début de séance mardi grâce aux espoirs sur la relance aux Etats-Unis et à un retour au calme après la spéculation autour des ventes à découvert.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,8% à 5.559,69 points vers 09h15 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,34% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,46%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'octroie 1,61%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,89% et le Stoxx 600 de 1,16%.

La Maison blanche, rendant compte d'une réunion "substantielle et productive" entre Joe Biden et des élus républicains, a fait savoir que le président démocrate leur avait déclaré que leur proposition d'un plan de soutien économique de 618 milliards de dollars était insuffisante.

Les chefs de file des démocrates au Congrès ont déposé lundi un projet de relance budgétaire de 1.900 milliards de dollars, dans une démarche qui pourrait être destinée à contourner l'aval des élus républicains sur le texte.

Parallèlement, l'intense spéculation émanant d'investisseurs individuels qui a déstabilisé les marchés mondiaux la semaine dernière tend à s'apaiser. L'argent, qui a profité d'une frénésie d'achats concertés lundi, recule de 4,28% sur le marché spot après s'être envolé jusqu'à plus de 11% la veille.

Sur le plan macro-économique, les investisseurs seront attentifs au chiffre du produit intérieur brut (PIB) en zone euro pour le quatrième trimestre, à 10h00 GMT, attendu en baisse de 1% selon les économistes interrogés par Reuters après le rebond de 12,5% au troisième trimestre

VALEURS

Tous les secteurs européens sont en hausse et l'indice Stoxx de l'automobile affiche la plus forte progression avec un gain de 2,80%.

A Paris, Atos gagne 2,97% après avoir annoncé l'arrêt des discussions avec DXC Technology en vue d'une éventuelle transaction. Le 7 janvier dernier, le spécialiste français des services numériques avait chuté de 13% après avoir confirmé son intérêt pour son rival américain.

En tête du CAC 40, Airbus prend 5,91% en réaction à un relèvement de conseil de Morgan Stanley à "surpondérer", la banque américaine reconnaissant avoir peut-être sous-estimé la capacité du groupe à produire de nouveaux avions.

LVMH et Kering gagnent respectivement 2,78% et 1,90% à la faveur d'une note positive de Berenberg, optimiste pour la demande à long terme dans le luxe grâce à la Chine et aux achats en ligne. Les analystes commencent leur couverture des deux groupes à l'achat .

Egalement dopé par un note de recherche, Stellantis avance de 3,40%, Goldman Sachs ayant entamé le suivi du groupe automobile à l'achat.

Le géant pétrolier BP perd 3,54% après avoir publié un bénéfice moins important que prévu au quatrième trimestre et sa première perte annuelle en dix ans.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains signalent pour l'heure une hausse de 0,5% à 0,7% après déjà une séance dans le vert la veille, les investisseurs ayant été rassurés par l'accalmie dans le dossier GameStop.

L'indice Dow Jones a gagné 0,76% à 30.211,91 points, le S&P-500 a grimpé de 1,61% à 3.773,86 et le Nasdaq Composite a avancé de 2,55% à 13.403,39 points.

Les investisseurs seront attentifs à la publication de deux poids lourds de la cote après la clôture, à savoir Alphabet et Amazon.

EN ASIE

Au Japon, le Nikkei a terminé en hausse de 0,97%, le marché privilégiant l'optimisme quant à la saison en cours des publications de résultats au risque d'un prolongement d'un mois de l'état d'urgence à Tokyo et d'autres régions du pays.

Les Bourses de Chine continentale ont été soutenues par l'apaisement des craintes autour d'un durcissement des conditions financières et la baisse du nombre de nouvelles contaminations journalières au coronavirus dans le pays.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a gagné 1,54%.

CHANGES/TAUX

Le dollar recule légèrement contre un panier de devises internationales et l'euro prend 0,18%, autour de 1,208 dollar, après être tombé lundi à un plus bas de deux semaines en raison notamment de la baisse plus marquée qu'attendu des ventes au détail en Allemagne.

Sur le marché des emprunts d'Etat, les rendements de référence sont en hausse, à 1,1031% pour le dix ans américain et à -0,496% pour son équivalent allemand.,

PÉTROLE

Les prix du pétrole gagnent plus de 1% après le respect des engagements des principaux producteurs de brut en matière de réduction de leur production conformément à leurs engagements, donnant ainsi plus de vigueur à un marché mis à mal par la faible demande avec la pandémie de coronavirus.

Le baril de Brent évolue à 57 dollars et celui du brut léger américain (WTI) à 54,2 dollars.

(édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS