La hausse de TVA n'excéderait pas deux points

PARIS (Reuters) - La hausse de la TVA censée financer une baisse des charges sociales, dont le principe sera abordé lors du sommet de crise entre Nicolas Sarkozy et les partenaires sociaux mercredi, n'excéderait pas deux points, d'après Les Échos.

Partager

"Cela permettrait d'alléger les charges sociales des entreprises de 12,8 milliards d'euros, en ciblant l'effort entre 1,6 et 2 SMIC", ajoute le quotidien.

Le gouvernement souhaite coupler la hausse de la TVA à une baisse des charges sur les salaires.

Une source gouvernementale avait indiqué dimanche que la hausse de la TVA serait limitée pour éviter un impact trop important sur la consommation, et ne compenserait qu'une baisse des cotisations patronales.

Les syndicats sont opposés à cette mesure qu'ils associent à un troisième plan de rigueur.

L'ensemble des mesures pour l'emploi devrait porter sur plusieurs centaines de millions d'euros, précise le quotidien.

D'autres mesures devraient être étudiées plus en détail, dont le relèvement de l'aide aux entreprises recourant au chômage partiel et un dispositif "zéro charges" pour les très petites entreprises embauchant des jeunes.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS