La guerre commerciale conduit Philips à transférer de la production

par Bart H. Meijer
Partager
La guerre commerciale conduit Philips à transférer de la production
La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine contraint Philips à effectuer des transferts de production valant des "centaines de millions d'euros" entre les deux pays, le groupe néerlandais recentré sur les équipements médicaux voulant ainsi échapper à des tarifs douaniers exorbitants. /Photo prise le 30 août 2018/REUTERS/Piroschka van de Wouw

(Reuters) - La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine contraint Philips à effectuer des transferts de production valant des "centaines de millions d'euros" entre les deux pays, le groupe néerlandais recentré sur les équipements médicaux voulant ainsi échapper à des tarifs douaniers exorbitants.

"Ce n'est pas une mince affaire. Il s'agit d'importantes modifications de nos chaînes d'approvisionnement", a déclaré mardi Frans van Houten, directeur du groupe, lors d'une conférence de presse, précisant que ces changements allaient intervenir au cours du premier semestre 2019.

Philips, qui s'est délesté ces dernières années de son activité historique d'éclairage tout en conservant une division petit électroménager, a réaffirmé que la hausse des tarifs douaniers allait avoir un impact négatif d'environ 60 millions d'euros sur son bénéfice brut cette année.

Mais, selon Frans van Houten, les effets de la guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques mondiales vont au-delà des tarifs, le directeur général de Philips notant qu'elle affecte la confiance du consommateur en Chine, ce qui pèse sur les ventes de ses produits destinés au grand public.

Il a cependant ajouté que le chiffre d'affaires du groupe devrait continuer de progresser en Chine cette année, la demande soutenue pour des équipements hospitaliers devant compenser une baisse des ventes de petit électroménager (rasoirs, brosses à dents, appareils d'aide à l'endormissement).

De manière générale, Philips a réaffirmé son objectif d'une croissance annuelle de son chiffre d'affaires comparable comprise entre 4% et 6% jusqu'en 2020. Cette hausse a été de 5% au seul quatrième trimestre 2018.

Sur les trois derniers mois de l'an dernier, l'excédent brut d'exploitation (EBE) est ressorti en hausse de 10%, à 971 millions d'euros, alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 960 millions d'euros.

Ce résultat meilleur que prévu ainsi que les annonces d'un dividende augmenté de 6% et d'un nouveau programme de rachat d'actions d'une valeur de 1,5 milliard d'euros permettent à l'action Philips d'afficher l'une des meilleures performances du Stoxx 600.

Vers 11h00 GMT, elle gagnait ainsi 3,4% à 33,39 euros alors que le titre de son concurrent Siemens Healtineers, qui a fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes de fait d'un déploiement poussif de nouvelles machines de tests sanguins et urinaires, perdait 3,2% à 34,19 euros, se retrouvant ainsi du côté des plus fortes baisses du Stoxx 600.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS