La guerre au Medef, le chômage, l'accord emploi, la Peugeot 208 : la revue de presse de l'industrie

Les nouveaux épisodes de la fronde anti-Parisot dans la guerre de succession au Medef, un nouveau record pour les chiffres du chômage, les modifications apportées par les élus socialistes au texte sur l'accord emploi, les petites berlines frapées par la crise qui touche l'automobile... autant de sujets qui font la une de l'actualité ce mardi 26 mars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La guerre au Medef, le chômage, l'accord emploi, la Peugeot 208 : la revue de presse de l'industrie

Au Medef, la fronde anti-Parisot continue

Deux nouvelles personnalités du Medef montent au créneau dans la presse ce 26 mars pour dénoncer les manoeuvres de l'actuelle présidente de l'organisation patronale, Laurence Parisot. Dans une interview aux Echos du jour Pierre Gattaz, candidat déclaré à la présidence du Medef, dénonce les manoeuvres de l'actuelle présidente du syndicat.

De son côté, Denis Kessler, ancien vice-président du Medef, critique dans une tribune publiée par Le Figaro du jour la "pseudo-réforme des statuts" de l'organisation patronale proposée par Laurence Parisot, et rappelle les valeurs qui ont fait l'essence du syndicat.

Vers un nouveau record du taux de chômage en France

Selon plusieurs médias ce matin, les chiffres de février sur le chômage qui seront annoncés en fin de journée pourraient dépasser le record de 1997.

Que va changer l'accord sur l'emploi ?

Les Echos du jour s'interroge en une sur les amendements au projet de loi sur l'emploi examinés le 26 mars par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Dans une interview, le député socialiste rapporteur du texte explique les modifications que les élus socialistes ont décidé d'apporter.

Prévisions de ventes en berne pour la Peugeot 208

A la une des Echos, on parle automobile. "La Peugeot 208 n'a pas crée le choc espéré", assène le journal. Pas de nouvel "effet 205" pour la "petite citadine" de Peugeot, "sur laquelle PSA fondait ses espoirs de rebond", explique-t-on. "Les petites citadines payent un lourd tribut à la crise (...) Les ventes des véhicules de segment B plongent plus vite que le marché. Les constructeurs parient sur les petits SUV", analyse le quotidien économique.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS