La grogne fiscale, les écoutes de la NSA, le data center flottant de Google : la revue de presse de l'industrie

,

Publié le

De nombreux titres de la presse reviennent ce lundi 28 octobre sur le ras-le-bol fiscal après la poursuite du mouvement breton contre l'écotaxe et l'abandon ce week-end du relèvement de la fiscalité sur les PEL, PEA et PEE. Dans le reste de l'actualité : les nouvelles révélations sur les écoutes de la NSA et le projet de data center flottant et écolo de Google.

Le gouvernement face à la grogne fiscale

Ouest France revient ce matin sur le mouvement contre l'écotaxe. "Quelle sortie de crise ?", se demande le quotidien. Face aux violentes manifestations en Bretagne contre cette taxe visant les poids lourds, Stéphane Le Foll a indiqué qu'il allait proposer de nouveaux aménagements.

 

 

Pour La Croix, ce mouvement contre l'écotaxe représente une nouvelle illustration d'un "gouvernement sous pression fiscale".

 

 

 

Même son de cloche à la une du Figaro et des Echos. Pour le quotidien économique, l'exécutif apparaît "déboussolé face à la tourmente fiscale".

"En effectuant, ce weekend, sur la taxation rétroactive des PEL et PEA, l'une de ces volte-face dont il est coutumier, ce gouvernement sans GPS semble avoir pris en partie la mesure de l'exaspération", note l'éditorialiste Jean-Francis Pécresse.

 

Nouveaux éléments concernant la mise sur écoute d'Angela Merkel

La NSA aurait arrêté de placer sur écoute la chancelière allemande Angela Merkel et des responsables d'autres Etats suite à la publucation d'un rapport interne, écrit ce lundi 28 octobre le Wall Street Journal.

Le président Barack Obama a pris connaissance de cette surveillance électronique menée par l'Agence de sécurité américaine dans ce rapport qu'il a commandé en milieu d'année, poursuit le journal, qui cite des responsables américains. Selon ce rapport, la NSA a écouté les conversations téléphoniques de quelque 35 chefs d'Etat ou leaders mondiaux. La Maison Blanche a mis fin aux programmes d'écoutes de plusieurs de ces chefs d'Etat et responsables, dont Mme Merkel, toujours d'après le WSJ.

Le data center flottant et écolo de Google

Google serait en train de construire un data center flottant, installé sur une barge dans la baie de San Francisco, croit savoir le site américain CNET. Le géant d'internet n'a pas confirmé l'information. Ce centre de données pourrait produire sa propre énergie à partir des mouvements de la mer, explique l'article.

Selon le journaliste Daniel Terdiman, "même si Google n'a pas confirmé le chantier sur l'île de Treasure Island (...), il y a de multiples preuves que le groupe est derrière ce qui se passe dans le Hangar 3 et sur la barge accostée au sud-est de l'île", située entre Oakland et San Francisco.

Google s'intéresse depuis longtemps au concept de "data centers" flottants auto-suffisants en énergie. Le groupe a déposé un brevet en 2009 pour un système fonctionnant avec des générateurs d'électricité utilisant le mouvement de l'eau, doté aussi d'unités de refroidissement, rappelle CNET.

 

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte