La grève contre le projet de réorganisation d'EDF freine la production nucléaire

Les salariés d'EDF ont répété leur opposition au projet Hercule qui prévoit la réorganisation du groupe. Le 26 novembre, le mouvement de grève s'est traduit par une baisse de la production nucléaire.

Partager
La grève contre le projet de réorganisation d'EDF freine la production nucléaire
Des salariés d'EDF sont en grève contre le projet de réorganisation du groupe.

Un mouvement de grève des salariés d'EDF contre le projet de réorganisation du groupe a entraîné jeudi 26 novembre une baisse marquée de la production d'électricité d'origine nucléaire en France, selon les données compilées par le gestionnaire des lignes à haute tension RTE. La baisse a atteint juqu'à 6,7 gigawatts (GW) par rapport à mercredi 25 novembre, vers 16h30, soit l'équivalent de la production de sept réacteurs environ.

La production hydroélectrique et les centrales à charbon compensent

Toujours selon les chiffres fournis par RTE, qui ne détaillent pas toutefois l'impact de la grève, la production hydroélectrique était en hausse de 62 % à la même heure, à 13 295 mégawatts (MW), de même que celle des centrales à charbon (à 1 561 MW contre 137 MW). La France restait dans le même temps nettement exportatrice d'électricité.

Le taux de grévistes s'est établi à 31,6 % sur l'effectif total d'EDF contre 29,7 % lors d'un précédent mouvement lié au même sujet en octobre 2019, selon les chiffres communiqués en fin de journée par le groupe. La CGT a de son côté évoqué 30 à 70 % de grévistes en fonction des unités avec, à 16h00, "près de 13 000 MW cumulés de production électrique mise à l'arrêt et entre les mains des grévistes, répartis sur une cinquantaine de sites de production."

Une séparation entre les activités nucléaires et renouvelables

Les fédérations Mines-Énergies CGT, CFE-CGC Énergies, FCE-CFDT et FO Énergie et Mines avaient appelé les salariés à la grève pour réaffirmer leur opposition au projet de réorganisation d'EDF, Hercule, qui prévoit notamment une séparation entre ses activités nucléaires et renouvelables. Les syndicats, qui appellent à défendre le service public de l'énergie, protestent également contre le projet d'Engie de créer une nouvelle entité regroupant une partie de ses activités de services en vue de les céder.

"Le fait que tout se trame dans le dos des travailleurs et des citoyens accentue la colère des grévistes", a estimé la CGT jeudi 26 novembre, alors que le gouvernement français est en train de finaliser ses négociations avec la Commission européenne sur la réforme du nucléaire français et le projet Hercule.

"Les travailleurs de l'énergie bien que confinés en travail à distance ou en travail présentiel sur site ne sont pas résignés à laisser les dirigeants des entreprises, aidés par le gouvernement, détruire un système énergétique peu émetteur de CO2 !", a ajouté le syndicat, qui évoque une mobilisation semblable à celle du 17 octobre 2019, lors d'une précédente journée d'actions contre le plan Hercule.

Avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS