La grève chez Sealynx Automotive gêne Renault

Partager

Social. Du jamais vu chez l’équipementier automobile français Sealynx Automotive de Charleval dans l’Eure. Depuis le 4 avril, la totalité des 730 salariés de l’entreprise est en grève illimitée et se relaie 24 heures sur 24 pour bloquer l’usine.

« Pour deux motifs !, explique un délégué syndical CGT. Aucune des offres faites par les cinq repreneurs potentiels de notre entreprise en redressement judiciaire depuis décembre dernier ne nous convient. Chacune d’entre elles laisse plusieurs centaines de salariés sur le carreau. D’autre part, Renault, qui représente 80 % de notre chiffre d’affaires ne veut pas augmenter le volume de ses commandes, alors que s’il le faisait, les repreneurs feraient des offres de reprise d’emplois supérieures. Comme les négociations du 5 avril au siège social de Renault avec une délégation de nos salariés n’ont rien donné, nous continuons la grève et le blocage de l’usine. »
La délégation rencontrait Renault pour lui demander d’augmenter ses commandes, représentant un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros jusqu’à 65 millions d’euros.
Problème pour le constructeur automobile, deux de ses chaînes de fabrication sont déjà à l’arrêt, faute d’approvisionnement en joints d’étanchéité, fabriqués chez Sealynx, dont c’est la spécialité. Ces chaînes concernent les modèles Clio 3 à Flins dans les Yvelines et le Kangoo à l’usine MCA Maubeuge, dans le Nord.
Ceci renforce les grévistes dans leur volonté de poursuivre la grève jusqu’à obtenir que la reprise de l’entreprise se fasse sans aucun licenciement... Le tribunal de commerce de Nanterre dans les Hauts-de-Seine, dont dépend le siège social de Sealynx Automotive, doit choisir le repreneur en mai prochain.
A lire également :

0 Commentaire

La grève chez Sealynx Automotive gêne Renault

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS