Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

La grande distribution critiquée pour sa mauvaise gestion de la crise Lactalis

Léna Corot , , ,

Publié le

Comment des produits infantiles Lactalis concernés par une procédure de rappel se sont retrouvés dans les rayons de la grande distribution ? Après Leclerc, ce sont Auchan, Système U, Intermarché et Carrefour qui ont annoncé avoir vendus des produits concernés par ces procédures de rappel pour risque de contamination par des salmonelles.

La grande distribution critiquée pour sa mauvaise gestion de la crise Lactalis
Intermarché a déjà annoncé arrêter la commercialisation du lait infantile Milumel.
© GabrielaP93 - Flickr - C.C

Auchan, Carrefour, Système U,… Au lendemain de l'annonce d'E.Leclerc qui a affirmé mardi 9 janvier avoir vendu des lots de produits infantiles Lactalis rappelés en raison d'un risque de contamination par des salmonelles, d'autres enseignes de la grande distribution ont suivi.

Chez Leclerc c'est 984 produits qui ont été vendus après le rappel dans plusieurs magasins. Pourtant le géant de la grande distribution affirme avoir bien appliqué la procédure de rappel. Leclerc, qui a lancé un audit afin de comprendre exactement comment les lots contaminés ont pu être vendus incrimine "la succession d'informations" avec trois rappels entre le 2 et le 21 décembre et évoque "la présence d'un des produits rappelés dans une opération commerciale". Michel-Edouard Leclerc qui se dit "atterré" parle d'un "bug inadmissible" sur son blog. "Je présente nos sincères excuses aux clients qui seraient concernés par cette affaire et je m'engage à vous tenir informés en toute transparence de l'évolution de cette affaire", affirme-t-il encore.

De même, Auchan, qui déclare avoir vendus 52 produits rappelés, parle "d'une livraison par le fournisseur de produits non conformes, livraison postérieure aux opérations de retraits exécutées précédemment" par l'enseigne. Auchan explique avoir fait cette découverte en raison d'un audit lancé suite à la réception de produit rappelés par un de ses magasins le 2 janvier.

Intermarché arrête la commercialisation de lait infantile Milumel

Intermarché, alerté de la présence de lots rappelés dans ses magasins par deux clientes, tire déjà des conclusions de cette crise. Son président Thierry Cotillard a déclaré arrêter la commercialisation des laits infantiles de la marque Milumel qui sont fabriqués par Lactalis, comme le relate BFM. Comme ses concurrents, il met en cause la multiplication des rappels pour expliquer la présence de ces produits en rayon. Le président d'Intermarché parle de "jamais vu dans le monde de la distribution" et qualifie "d'amateur" la gestion de cette crise par Lactalis.

Système U affirme dans un communiqué "que 384 boîtes de lait ont échappé à cette procédure de rappel mise en œuvre dès le 21 décembre et ont été vendues dans les jours qui ont suivi". Le groupe, qui a "instantanément procédé à l'appel des clients identifiés", ajoute que "plus aucun de ces produits n'est présent" dans ses magasins. Le groupe Carrefour a déclaré dans un communiqué avoir vendus 434 produits après le rappel malgré la mise en place d'un plan de contrôle "dans l’ensemble des magasins pour s’assurer du retrait et de la destruction des produits concernés".

Stéphane Travert parle d'"un dysfonctionnement majeur"

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert qui s'est exprimé jeudi 11 janvier évoque "un dysfonctionnement majeur dans la procédure de rappel par les opérateurs". Le ministre ajoute que la lumière sera faite sur les responsabilités de chacun. L'important aujourd'hui est de s'assurer que plus aucun produit rappelé n'est disponible en magasin. "La DGCCRF a effectué plus de 2 000 contrôles partout en France pour vérifier l'effectivité des retraits et elle va continuer", précise Stéphane Travert. Ce dernier à ajouter que les services de l'Etat cherchaient "toujours à trouver la source de la contamination sur le site" de Craon à l'origine de cette contamination.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a d'ailleurs annoncé avoir convoqué ce jeudi à 18H30 la grande distribution, qu'il recevra avec Stéphane Travert. Et demandé à la DGCCRF de procéder à 2500 contrôles supplémentaires, la semaine prochaine, de points de vente (grandes surfaces, mais aussi crèches, hôpitaux et pharmacies) pour s'assurer que les lots rappelés ont bien été retirés.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus