La gestion de données par l'humain encore balbutiante en France

Les données sont partout, tant dans l’administration que dans les entreprises. Le gouvernement vient de lancer ce 5 décembre la plateforme de données publiques, "data.gouv.fr". Pour autant, le pays et notamment les entreprises restent à la traîne, notamment en ce qui concerne le capital humain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La gestion de données par l'humain encore balbutiante en France

Réseaux sociaux, nouvelles technologies, tablettes…tous ces outils entraînent une multiplication des données dans les entreprises. Si bien que selon un rapport d’EMC estime que d’ici à 2020 les entreprises auront besoin de dix fois plus de capacité de stockage qu’actuellement.

Or, en France, les grands groupes sont encore à la traîne par rapport aux Etats-Unis notamment. Par exemple, outre-Atlantique, un nouveau profil émerge dans les entreprises, celui du data scientist. Il a pour fonction de collecter et analyser les masses de données présentes dans l’entreprise. Un atout pour les entreprises qui peuvent ainsi transformer une quantité importante de données pour innover et dépasser ses concurrents. En France, seule une entreprise sur cinq a déjà fait appel à ce profil.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Plus globalement, l’étude déplore la pénurie de compétences dans le domaine dans le monde. Seul un tiers des entreprises sont en mesure d’utiliser de manière efficace les nouvelles données. Et pour cause : 32% des personnes interrogées soulignent que le manque de compétences et de formation dans le domaine est un frein à l’adoption de tels profils, à égalité avec une problématique de coûts. Le manque d’outils et de technologies est un frein pour 10% seulement.

L’étude reste optimiste tout de même : 83% des répondants estiment que les nouveaux outils vont augmenter la nécessité d’avoir des personnes expérimentées dans ce secteur. "La technologie a évolué plus vite que les compétences, souligne Andreas Weigend, chef de laboratoire de données sociales à Stanford, ancien expert scientifique chez Amazon.com. C’est désormais aux organisations de chaque secteur de s'adapter à cette nouvelle réalité ou bien de périr".

L’entreprise spécialisée dans le stockage de données EMC a réalisé son étude en interrogeant 500 membres de la communauté scientifique des données au niveau mondial, notamment des scientifiques de données et des professionnels du renseignement d’affaires. Et ce, à travers la Chine, l’Inde, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore les Etats-Unis.

Data scientist par EMC

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS