Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La gamme "Entry" restera la valeur montante de Renault en 2013

, , , ,

Publié le

La marque au losange prévoit de dépasser la barre du million de véhicules de sa gamme "Entry" vendus cette année. En 2012, ces véhicules (marque Dacia en Europe et au Maghreb, marque Renault dans le reste du monde) représentait déjà 37% des ventes.

La gamme Entry restera la valeur montante de Renault en 2013 © A. Bernier - Renault

"L'entrée de gamme n'est pas affecté par la crise", avait noté le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, lors de la conférence de presse qu'il tenait au salon automobile de Genève la semaine dernière. Quelques heures plus tôt, la marque Dacia poursuivait le renouvèlement de sa gamme avec la présentation du nouveau Logan MCV, après avoir donné un coup de jeune à la Duster et au Sandero.

Remède anti-crise

En 2013, Renault envisage ainsi de dépasser la barre du million de véhicules vendus pour sa gamme "Entry", a indiqué à La Tribune le directeur de cette gamme Arnaud Deboeuf. Le low-cost représenterait ainsi un formidable remède anti-crise pour la marque au losange.

Et pour cause, la gamme "Entry" du constructeur français lui a permis de maintenir la tête hors de l'eau en 2012. Avec 953 000 unités vendues l'année dernière dans le monde, soit une hausse de 17% pour ces véhicules commercialisés sous la marque Dacia en Europe, en Turquie et au Maghreb et sous la marque Renault dans le reste du monde, le low-cost devrait continuer à tirer son épingle du jeu en 2013.

37% des ventes de Renault en 2012

Quelques chiffres pour se rendre compte de l'importance qu'a pris le low-cost dans les ventes du groupe : en 2012, elles ont représenté 37% des ventes totales, contre 26% en 2010. Un poids d'autant plus important dans les marchés émergents. Au Brésil, les trois quarts des 190 000 véhicules vendus par Renault l'année dernière faisait partie de la gamme "Entry", près de 80% en Russie.

Une stratégie gagnante ? Le début d'année donne en tout cas raison à Renault. En février et dans un marché français en recul de 12,1%, Dacia enregistrait une progression de 37,3% de ses ventes. Et la marque au losange devrait continuer à proposer des véhicules à prix cassés dans les prochaines années, avec notamment le projet d'une usine en Inde, toujours d'actualité.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle