La fusion HP-Compaq fait un flop. L'insolente santé de L'Oréal et Seb. Le patron d'Ericsson est pessimiste. Rexel malmené aux Etats-Unis. Le plan de relance de Fiat Auto. General Electric revient à la

Partager

Il est évidemment trop tôt pour porter un jugement définitif sur la fusion entre Hewlett-Packard et Compaq. Mais l'annonce d'hier, qui crée le n°1 des PC et le n°2 de l'informatique, juste derrière IBM, a déjà fait un flop, à la bourse, et dans la presse. Le Financial Times note froidement que l'action de HP a fortement chuté dans la journée d'hier... pendant que celles de Dell, Sun et IBM étaient à la hausse. Les deux nouveaux alliés ont pourtant promis 2,5 milliards de dollars de réduction de leurs coûts, et 15.000 suppressions d'emplois.

Pour Les Echos, c'est une « fusion contre la crise». L'informatique a connu bien des fusions géantes qui n'ont pas tenu leurs promesses, et la dernière en date apparaît surtout défensive, avec des problèmes d'intégration difficiles. Même son de cloche à La Tribune, pour qui Hewlett-Packard et Compaq «se réfugient dans le mariage».

Quant au Wall Street Journal Europe, il remarque que HP, comme Compaq, affichaient ces derniers temps leur volonté d'évoluer vers le marché plus lucratif des services. Mais leur alliance est avant tout une combinaison d'activités dans les ventes de matériel informatique, et la fusion pourrait même retarder leurs efforts d'évolution vers les services.

On s'en voudrait de vous resservir le couplet sur « la vieille économie qui tient bon et la nouvelle économie qui s'effondre», mais le contraste est saisissant, ce matin, dans Les Echos. L'Oréal et Seb affichent une santé insolente dans un contexte économique pourtant hésitant. L'Oréal annonce des profits semestriels en hausse de 26%, et des ventes (6,98 milliards d'euros) à +13,5%. Quant au groupe Seb, même si son chiffre d'affaires stagne (+1,4%), ses profits s'envolent au dernier semestre (de 2,9 à 7,4 millions d'euros), grâce à des réductions de coûts.

Quelques pages plus loin, l'ambiance est très différente : Marconi, l'équipementier britannique des télécoms, s' «inflige un traitement de choc» (démission des dirigeants, 2000 suppressions d'emplois supplémentaires), tandis que le patron d'Ericsson déclare aux Echos qu'il ne voit pas de « signe clair » de reprise en 2002.

Rexel est malmené aux Etats-Unis. Le n°1 mondial de la distribution de matériel électrique a vu ses ventes baisser de 4,8% outre-atlantique au premier semestre. Globalement, à périmètre comparable, le chiffres d'affaires du groupe est resté stable, et Rexel a tout de même enregistré une hausse de 14% de son résultat d'exploitation, indique La Tribune.

Fiat Auto annonce un plan de 14 milliards d'euros sur 5 ans pour regagner des parts de marchés et renouer avec les bénéfices. 9,5 milliards seront consacrés aux nouveaux modèles, et 4,5 milliards au développement de moteurs et transmissions avec son partenaire General Motors, précise le FT. Première concrétisation de ce programme en cours : le lancement hier de la Stilo, un modèle de moyenne gamme qui veut concurrencer la Golf de VW et la Focus de Ford.

Sachez enfin que Jeffrey Inmelt, le nouveau patron de General Electric, a toujours des projets pour l'Europe. Celui qui va succéder à Jack Welch vendredi prochain ne veut pas rester sur l'échec de la fusion avec Honeywell, bloquée par la Commission européenne. Symboliquement, GE déménage son siège social européen de Londres à Bruxelles. Mais le géant va aussi lancer une vaste campagne marketing. GE emploie déjà 85.000 personnes en Europe. C'est dans le Financial Times.

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS