Quotidien des Usines

La fusion des offres de reprise de Kem One serait impossible

, , , ,

Publié le

Selon l'AFP, la fusion des deux offres de reprise de l'entreprise chimique Kem One est "techniquement" impossible à réaliser. Le fonds d'investissement américain OpenGate Capital devrait se retirer.

La fusion des offres de reprise de Kem One serait impossible © Arkema

Nouveau rebondissement dans le dossier de reprise de l'entreprise chimique rhônalpine Kem One. Annoncée le 18 décembre à l’ouverture de l’audience du tribunal de commerce de Lyon, la fusion des offres d'OpenGate Capital et d'Alain de Krassny serait impossible à réaliser, révèle l'AFP.

"C'est une question technique. Les repreneurs ne peuvent pas fusionner leurs offres et OpenGate doit retirer la sienne pour la réintégrer ensuite après la décision du tribunal de commerce", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Les juges doivent se prononcer sur le dossier de reprise de Kem One au plus tôt le 20 décembre en fin de journée, après une audience concernant l'offre de l'industriel français Alain de Krassny. Ils avaient déjà émis des doutes sur la possibilité d'une fusion des deux offres.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte