La fréquentation des cars Macron continue d'augmenter

PARIS (Reuters) - Quelque 1,65 million de voyageurs ont emprunté les lignes d'"autocars Macron" en France au deuxième trimestre, soit une hausse de 10% par rapport à la même période de 2016, selon des données publiées lundi par l'Arafer, l'Autorité de régulation des transports ferroviaires et routiers.
Partager
La fréquentation des cars Macron continue d'augmenter
Quelque 1,65 million de voyageurs ont emprunté les lignes d'"autocars Macron" en France au deuxième trimestre, soit une hausse de 10% par rapport à la même période de 2016, selon des données publiées lundi par l'Arafer, l'Autorité de régulation des transports ferroviaires et routiers. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Pratta

Dans un communiqué, elle indique que le trafic a surtout profité des liaisons infrarégionales, notamment du fait du développement de l’offre de services de navettes vers les aéroports.

Huit aéroports sont desservis par des autocars, dont celui de Lyon Saint-Exupéry qui bénéficie de neuf lignes de type navettes qui proposent des fréquences élevées.

Lancée le 31 mars, celle entre Grenoble et l’aéroport de Lyon (93 km) est vite devenue la deuxième des liaisons les plus fréquentées, derrière Lille-Paris et devant Lyon-Paris.

Sept transporteurs, dont trois disposant d'un réseau national, sont désormais actifs sur le marché libéralisé des transports par autocar, commercialisant 1.297 liaisons.

La demande ayant augmenté plus vite que l’offre au 2e trimestre, le taux d’occupation moyen des autocars a progressé légèrement pour se situer à près de 45%, contre 44% au 1er trimestre.

Le trajet moyen est resté inchangé avec 322 km parcourus mais la recette moyenne par passager a augmenté à 4,8 euros hors taxe au deuxième trimestre, une hausse de 13% sur un trimestre et de 31% sur un an.

Au 30 juin, le secteur employait 2.166 personnes en équivalents temps plein, soit 109 emplois de plus qu’au 1er trimestre (+5,3%). Au total, depuis la libéralisation du marché à l'été 2015, le secteur a créé 1.500 emplois.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS