L'Usine Energie

La France vise une alliance avec l'Allemagne dans l'hydrogène... mais ne compte pas abandonner le nucléaire

, , , ,

Publié le , mis à jour le 30/06/2020 À 15H56

Le plan de relance de l'économie française inclura des éléments de développement dans l'hydrogène dans le cadre d'un partenariat avec l'Allemagne, a annoncé mardi 30 juin Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances.

La France veut s'allier à l'Allemagne dans l'hydrogène
Grâce à un soutien de sept milliards d’euros, l'Allemagne ambitionne d’installer 10 GW de capacités d’électrolyse d’ici à 2040.
© Daimler

Alors que la France s'est fixé en 2018 l'objectif d'un financement régulier de 100 millions d'euros par an en faveur de l'hydrogène, l'Allemagne a annoncé en juin 2020 qu'elle prévoyait d'investir 9 milliards dans cette molécule, qui peut être utilisée pour la production ou le stockage d'énergie et qui, produite à partir d'énergies renouvelables, est neutre en carbone.

Découvrez ici notre grand dossier consacré à l'hydrogène

"Tout le monde me dit 'il faut développer l'hydrogène', j'y suis très favorable. Dans le plan de relance, il y aura aussi des éléments très forts pour développer la filière de l'hydrogène et nous le ferons en liaison avec l'Allemagne, dans un partenariat avec l'Allemagne", a déclaré mardi 30 juin le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire sur BFM TV.

Défendre aussi l'énergie nucléaire

Evoquant la possibilité que la France produise son propre "hydrogène propre" à partir de son électricité nucléaire, le ministre a en outre réaffirmé que celle-ci gardait "toute sa pertinence" sur le long terme.

"Je suis un défenseur du nucléaire. Comme beaucoup de scientifiques beaucoup plus chevronnés que moi le sont parce que le nucléaire n'émet pas de CO2 et qu'aujourd'hui (il) a deux avantages : (il) nous permet d'être l'un des pays qui émet le moins de CO2 pour sa production d'électricité et ça nous garantit quelque chose dont tout le monde parle matin midi et soir, ça nous garantit notre indépendance", a-t-il dit.

Alors qu'EDF vient de déconnecter du réseau national la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne du parc nucléaire français, Bruno Le Maire a également redit que le gouvernement ne prendrait de décision sur la construction de nouveaux réacteurs de type EPR que lorsque celui de Flamanville (Manche) entrerait en activité.

Retrouvez ici notre dossier complet sur l'après-Fessenheim

Le ministre a rappelé au passage son souhait que les délais de l'EPR de Flamanville "soient tenus", la mise en service du réacteur étant aujourd'hui prévue fin 2022 après de multiples retards et dépassements de budget.

avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Blandine Hénault)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

01/07/2020 - 06h46 -

Depuis la crise pétrolière qui suivit la guerre du Kipour, l'Allemagne, et en particulier ses constructeurs de grosses automobiles, annoncent à chaque nouvelle remise en question du bien-fondé de leurs huit ou douze cylindres, capables du 250 et consommant à cette vitesse plus que Concorde à Mach2 "Laissez nous faire, nous sommes juste en train de mettre au point la berline à hydrogéne". A chaque fois on a remis en grande pompe un superbe prototype au chancelier en fonction, il doit y en avoir sept ou huit, âgés entre 15 et quarante ans, qui prennent la poussière quelque part dans les garages de la chancellerie (?), faute d'hydrogéne à mettre dedans. Rien n'a changé: Le plan hydrogéne allemand de 2020 est surtout une mascarade pour faire tenir quelques milliards à Daimler, BMW et Audi, après que le partenaire socialiste au gouvernement, le SPD, ait refusé d'avaler la couleuvre pour étendre le bénéfice d'une prime à la casse aux propriétaires de grosses cylindrées
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte