La France va se retirer d'un programme de patrouilleur maritime franco-allemand

PARIS (Reuters) - La France va prochainement annoncer la fin de sa participation au programme militaire franco-allemand d'avions de patrouille maritime MAWS et se tourner vers une solution franco-française, lit-on mercredi sur le site de la Tribune.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La France va se retirer d'un programme de patrouilleur maritime franco-allemand
En photo, un avion P-8A Poseidon de Boeing. La France va prochainement annoncer la fin de sa participation au programme militaire franco-allemand d'avions de patrouille maritime MAWS et se tourner vers une solution franco-française. /Photo d'archives/REUTERS/Darrin Zammit Lupi

Selon le quotidien économique, la décision de l'Allemagne d'acheter aux Etats-Unis cinq avions P-8A Poseidon à Boeing pour 1,43 milliard d'euros serait à l'origine de ce retrait, même s'il s'agit selon Berlin d'une solution transitoire en attendant la mise en service du MAWS.

Selon La Tribune, Paris envisagerait désormais de concevoir son propre patrouilleur, qui serait développé sur la base de l'avion d'affaires Falcon 10X de Dassault Aviation en coopération avec Thales.

(Rédigé par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS