L'Usine Aéro

La France va commander 12 avions de combat Rafale à Dassault Aviation dès 2020

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Le ministère des Armées a confirmé le 6 octobre la commande de 12 avions de combat Rafale à Dassault Aviation. Le contrat doit être signé avant la fin de l’année 2020.

La France va commander 12 avions de combat Rafale à Dassault Aviation dès 2020
Un avion de combat Rafale sur le porte-avions Charles de Gaulle.
© Dassault Aviation - S. Randé

La France va bien s’offrir des avions de combat neufs. La nouvelle était attendue depuis plusieurs semaines. Le soir du mardi 6 octobre, le ministère des Armées a confirmé la commande de 12 appareils Rafale à Dassault Aviation. Ce contrat permettra d’assurer la continuité de l’activité à l’usine de Mérignac (Gironde) du constructeur aéronautique français.

“Nous avons bien l'intention, d'ici à la fin de l'année [2020], de procéder à une commande, en parallèle des commandes qui seront adressées pour la Grèce, pour les besoins de l'armée de l'Air et de l'Espace à hauteur de 12 avions", a annoncé Florence Parly. La ministre des Armées s’exprimait lors d’une audition sur le projet de loi de finances pour 2021 devant les députés de la commission de la Défense.

Compenser l'effet de la commande grecque

Cette décision est directement liée à une commande passée par la Grèce en septembre. Dans un contexte de tensions croissantes avec la Turquie, la République hellénique s’est positionnée pour l’achat de 18 Rafale, dont 12 d’occasion qui seront en fait prélevés à l’armée de l’Air française dès 2021.

Au moment de l’annonce de la Grèce, le gouvernement français avait assuré que chaque Rafale retiré aux forces françaises serait remplacé pour éviter tout impact opérationnel. "Je voudrais vous rassurer. Nous avions convenus tous ensemble d'un point de passage en 2025 de notre LPM [loi de programmation militaire] à 129 avions Rafale et j'ai bien l'intention de tenir cet engagement", a insisté Florence Parly lors de son audition.

Assurer la continuité de la production à Mérignac

Le montant de la commande n’a pas été précisé. Elle permettra en tout cas de conforter l'avenir du site Dassault Aviation de Mérignac. Faute de nouveaux contrats, le constructeur pouvait redouter un arrêt de la chaîne de production en 2025 et 2026.

Outre cette nouvelle commande, Dassault Aviation doit encore livrer 28 avions de combat à la France entre 2022 et 2024. L’armée française prévoit également de commander 30 nouveaux Rafale à l’horizon 2023. “Ce sont 500 PME qui participent au programme Rafale. Ce sont donc 7 000 salariés qui sont concernés”, a rappelé Florence Parly. 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte