Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La France suspend la compagnie iranienne Mahan Air

Publié le

PARIS (Reuters) - La France a révoqué la licence de la compagnie iranienne Mahan Air, accusée notamment de transporter des militaires vers la Syrie, à compter du 1er avril, a-t-on appris lundi auprès de trois responsables français.

La France suspend la compagnie iranienne Mahan Air
La France a révoqué la licence de la compagnie iranienne Mahan Air, accusée notamment de transporter des militaires vers la Syrie, à compter du 1er avril, a-t-on appris lundi auprès de trois responsables français. /Photo prise le 16 janvier 2019/REUTERS/Wolfgang Rattay
© Wolfgang Rattay

Les entreprises citées

La décision, justifiée selon deux sources diplomatiques par le fait que la compagnie transporterait du matériel et du personnel militaire vers la Syrie et d'autres zones de conflit au Moyen-Orient, intervient à la suite d'une mesure du même ordre de la part des autorités allemandes en janvier.

"Mahan Air ne peut plus desservir le territoire français à partir du 1 avril prochain", a déclaré un responsable au Quai d'Orsay.

Les Etats-Unis ont sanctionné la compagnie dès 2011, l'accusant de fournir un soutien notamment financier aux gardiens de la Révolution islamique et Washington pressait depuis ses alliés d'en faire autant.

"Nos services ont travaillé dessus depuis longtemps. C'est une question de crédibilité", explique-t-on de source diplomatique française.

Il y a plus de deux ans, sous le quinquennat de François Hollande, Paris avait envisagé de révoquer la licence de la compagnie mais avait fini par y renoncer, de crainte de porter atteinte aux relations avec Téhéran dans le sillage de la signature de l'accord sur le nucléaire en 2015.

L'interdiction de la compagnie, qui opérait quatre vols par semaine entre Paris et Téhéran, prend effet au premier avril ; le site de Mahan Air ne prend déjà plus de réservations pour ce trajet.

Il n'est pas envisagé à ce stade de suspendre les opérations en France d'une autre compagnie iranienne, Iran Air, ajoute un autre diplomate.

(John Irish, Julie Carriat pour le service français, édité par Yves Clarisse)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle