La France suspend l'aide militaire à la République centrafricaine

BANGUI (Reuters) - La France a suspendu son aide et sa coopération militaire avec la République centrafricaine (RCA), citant ce qu'elle dénonce comme l'incapacité du gouvernement local à mettre fin aux "campagnes massives de désinformation" visant des représentants français, a déclaré mardi le ministère des Armées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La France suspend l'aide militaire à la République centrafricaine
Emmanuel Macron et le président de la République centrafricaine, Faustin-Archange Touadéra. La France a suspendu son aide et sa coopération militaire avec la République centrafricaine (RCA), citant ce qu'elle dénonce comme l'incapacité du gouvernement local à mettre fin aux "campagnes massives de désinformation" visant des représentants français, a déclaré mardi le ministère des Armées. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Dans un courriel transmis à Reuters, le ministère a précisé que la France avait supprimé 10 millions d'euros d'aide budgétaire à son ancienne colonie et stoppé toute coopération militaire directe.

"Un certain nombre d'engagements pris par les autorités centrafricaines vis-à-vis de la France n'ont pas été tenus", a-t-il dit, évoquant notamment les campagnes en ligne destinées selon lui à nuire à l'influence française.

Près de 300 soldats français sont stationnés en RCA, dont ceux faisant partie d'une mission de maintien de la paix de l'Onu et d'une mission d'entraînement de l'Union européenne. Ces missions ne sont pas affectées par la décision, a indiqué le ministère des Armées, mais les soldats répondant directement au commandement français ne vont plus coopérer avec l'armée centrafricaine.

La France a une longue histoire d'interventions militaires dans son ancienne colonie, les dernières en date durant la guerre civile de 2013-2016 puis en janvier dernier lors de violences liées à l'élection présidentielle.

Mais l'influence de la France sur Bangui s'est réduite depuis que la Russie a envoyé des centaines d'instructeurs pour aider, avec des armes et des entraînements, l'armée centrafricaine à combattre les groupes rebelles, provoquant une lutte de pouvoir entre Paris et Moscou.

En décembre dernier, en amont du scrutin, Facebook a fait état de campagnes de désinformation menées par la France et la Russie afin d'influencer les internautes. Le géant américain a dit à l'époque avoir suspendu près de 500 comptes.

(Judicaël Yongo à Bangui et Tangi Salaün à Paris; version française Jean Terzian)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS