International

La France reste le plus gros acheteur de véhicules électriques en Europe

Marine Protais , ,

Publié le

L'Hexagone continue sur sa bonne lancée des mois de janvier et février. Selon le baromètre de l'Association pour le développement de la mobilité électrique (Avere), le pays est en tête du marché des véhicules électriques au premier semestre 2016, devant la Norvège, leader 2015. Le royaume scandinave se rattrape sur les véhicules hybrides.

La France reste le plus gros acheteur de véhicules électriques en Europe © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

La tendance annoncée en début d'année se confirme. Parmi les Européens, les Français sont les plus gros acheteurs de véhicules électriques au premier semestre 2016. L'Hexagone passe devant la Norvège, leader du marché en 2015 et 2014.

Selon l'Association pour le développement de la mobilité électrique (Avere), 50 000 voitures électriques ont été immatriculées en Europe au premier semestre 2016, dont 15 085 en France et 12 216 pour le royaume scandinave. Celui-ci a vu pour la première fois le nombre d'immatriculations reculer, de 12,4%, entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2016.

La Norvège : l'électrique baisse, l'hybride explose

Selon l'association Elbil, qui promeut les véhicules électriques en Norvège, cette baisse s'explique par le fort développement des voitures hybrides rechargeables. Le nombre de nouveaux véhicules de ce type a en effet triplé. Il s'élève à 10 337 pour le premier semestre 2016 selon l'Eafo, l'Observatoire européen des alternatives au carburant. En France on ne compte "que" 3 797 nouveaux véhicules hybrides enregistrés début 2016.

Le succès du véhicule électrique en Norvège reste toutefois inégalé. 13% de parts de marché contre 1,1% en France. Une longueur d'avance que le royaume scandinave devrait conserver. Il s'est engagé dans un "Plan national pour le transport". L'objectif : faire en sorte qu'en 2025 tous les nouveaux véhicules commercialisés soit équipées d'une motorisation électrique ou hydrogène.

Sur le reste du marché européen, "l'Autriche se distingue avec une hausse spectaculaire de + 138% et 1,1% de parts de marché, grâce à une réforme de la taxation des véhicules d'entreprise particulièrement favorable au véhicule rechargeable, mise en place au début de l’année, commente l'Avere. A l'inverse, le Danemark enregistre seulement 271 immatriculations, soit une chute de -78% directement liée à l’introduction cette année d’une taxation des véhicules électriques à l’immatriculation."

 


Create bar charts

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte