La France prête à arrêter des réacteurs nucléaires si nécessaire

Le ministre de l'Energie Eric Besson confirme jeudi que la France suivra les recommandations de l'autorité de sûreté nucléaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La France prête à arrêter des réacteurs nucléaires si nécessaire

"Nous adopterons les recommandations de l'autorité de surveillance du nucléaire (IRSN). Si elle juge nécessaire d'arrêter des réacteurs, nous le ferons. Il n'y a pas de doute à avoir", a déclaré Eric Besson en marge d'une réunion avec ses homologues européens.

Après les premiers tests de résistance des centrales, la Commission a donné un avis préliminaire jeudi, estimant qu'il n'était pas nécessaire de prendre immédiatement des mesures de fermeture. Le rapport définitif est attendu pour juin 2012, une fois effectués les contrôles par des équipes d'experts des autres pays de l'UE.

Le cahier des charges des stress-tests européens impose de contrôler "les critères les plus extrêmes, y compris les phénomènes cumulatifs, quels que soit leur origine", selon Eric Besson.

"Parmi les événements déclencheurs indirects figurent en toutes lettre les conséquences de la chute d'un avion. Cela fait partie des tests et c'est écrit en toutes lettres", précise le commissaire européen à l'Energie Gunther Oettinger.

L'UE compte 143 réacteurs, dont 58 en France. 24 nouveaux réacteurs sont en projet, dont six sont en construction : deux en Bulgarie, un en Finlande, un en France et deux en Slovaquie.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS