Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La France pourrait engranger une commande pour 12 Rafale supplémentaires au Qatar

Aurélie M'Bida , ,

Publié le

Bonne nouvelle Une bonne nouvelle pour Dassault Aviation. Florence Parly a déclaré ce jeudi 30 novembre que la transaction relative aux douze appareils en option contenus dans le contrat de 24 Rafale conclu en 2015 avec Doha, pourrait intervenir la semaine prochaine.

La France pourrait engranger une commande pour 12 Rafale supplémentaires au Qatar
Rafale B en vol au couleur de l'Egypte.
© Dassault Aviation

La date du 7 décembre sera-t-elle synonyme de bonne nouvelle (et bonne affaire) pour le Rafale français? Alors que le président de la République doit se rendre au Qatar pour rencontrer l'émir cheikh Tamim Al Thani jeudi prochain, la ministre des Armées Florence Parly a confirmé le 30 novembre sur BFM/RMC, la possibilité d'une transaction imminente avec Doha portant sur l'acquisition de nouveaux avions de combat de Dassault Aviation.

"C'est un sujet qui est en négociations depuis de longs mois", a déclaré la ministre, alors que la France espère conclure la vente de douze Rafale et "des véhicules blindés en grand nombre" au Qatar. En effet, l'option portant sur l‘achat de douze Rafale supplémentaires par le Qatar viendrait s'ajouter au contrat initial conclu en mai 2015 pour l'achat de 24 appareils. L'information valide l'hypothèse née après que le Qatar a récemment demandé une prolongation de l'option portant sur la vente de douze Rafale supplémentaires

S'agissant des véhicules blindés, le groupe industriel français Nexter est sur les rangs pour la vente de plus de 300 véhicules blindés de type VBCI, croit savoir La Tribune. Le contrat est estimé à 2 milliards d'euros et vise à équiper les forces terrestres qatariennes. Ceci ajouté au contrat de 3 milliards d'euros pour le métro de Doha en passe d'être remporté par la RATP et Keolis et qui pourrait également être officialisé la semaine prochaine, le pays isolé du Golfe confirme son statut de partenaire économique de premier ordre pour la France. 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus