Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

La France participe au premier projet de dessalement d'eau de mer par énergie solaire d'Afrique du Sud

Sybille Aoudjhane , , ,

Publié le

Bonne nouvelle Dans quelques mois, une unité de dessalement d'eau de mer va ouvrir dans la région du Cap occidental. Derrière la technologie solaire de l'usine se trouve Mascara renewable Water, une entreprise française. 

La France participe au premier projet de dessalement d'eau de mer par énergie solaire d'Afrique du Sud
Technologie Osmosun® à Abu Dhabi. L'unité est d'une capacité de 40m3 par jour, fonctionnant avec de l'énergie solaire uniquement, sans batterie.
© Mascara

La première usine de dessalement d’eau de mer fonctionnant à l'énergie solaire d'Afrique du Sud sera mise en service d'ici la fin du mois d'octobre. L’unité à été construite à Witsand dans le Cap occidental, à 250 km à l’est de Cape Town. Une région où de nombreux villages "souffrent d’un déficit structurel en eau", précise un communiqué de presse commun aux deux entreprises du projet :  Mascara

renewable Water et Turnkey Water Solutions. La France et la province du Cap occidental ont annoncé une subvention de 8,6 millions de rands, soit 550 000 euros pour soutenir l’unité.

La centrale permet de délivrer 100 Kl d’eau potable par jour, seulement grâce à l’énergie solaire. Pendant les périodes de forte demande, comme les vacances de décembre, la production journalière pourra atteindre 300 Kl par jour.

La compagnie française Mascara renewable Water a développé la technologie Osmosun®, utilisée au sein de l’unité et développée avec un partenaire local, Turnkey Water Solutions, spécialisé dans le management de l’eau. Selon le prestataire, cette unité est le seul exemple de "technologie de dessalement par osmose inverse couplée à l'énergie solaire photovoltaïque sans batterie". Elle est "conçue pour alimenter les communautés côtières ou dépendantes des forages, avec de l'eau potable à un prix compétitif et sans émission de CO2". Le communiqué ajoute qu’un système de membranes intelligentes permet d’équilibrer les variations d’énergie solaire pour alimenter l’usine. La consommation énergétique de cette centrale sera de 2,5 kWh pour le dessalement d'un mètre cube d’eau de mer salée de 35 grammes par litre. 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle