La France ne crée plus d'emplois. Aventis sort des génériques. Plan social chez SNPE. Puces : doutes sur la reprise. GM Europe perd des parts de marché. Un fonds pour les énergies renouvelables...

Partager

La France ne crée plus d'emplois depuis le début de l'année. Selon l'Insee, les effectifs salariés ont stagné aux premier et deuxième trimestres. Cela signifie que l'économie française est fragilisée, puisque la dégradation du marché du travail menace la consommation, dernier moteur de l'activité, affirme La Tribune.

Il est donc finalement parti. Michel Bon a présenté hier soir sa démission de la présidence de France Télécom. L'opérateur a annoncé 12 milliards d'euros de perte semestrielle. L'Etat est prêt à renforcer les fonds propres de l'entreprise, mais les modalités seront définies avec le remplaçant de Michel Bon, avant le début d'octobre, précisent Les Echos.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pharmacie : Aventis achève de se désengager des médicaments génériques, en mettant en vente sa filiale française RPG, annoncent Les Echos. RPG, 60 millions d'euros de chiffre d'affaires, est le n°5 sur le marché français des génériques. Aventis a déjà cédé ses activités de génériques en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

SNPE, ébranlé par la reprise seulement partielle des activités du pôle chimique toulousain, a présenté hier un plan social qui se traduit par la suppression de 492 postes. Le plan mise sur la mobilité interne, la formation et les départs en pré-retraite, précise La Tribune.

Philips a jeté un doute sur la reprise dans le secteur des composants électroniques, en révisant à la baisse les prévisions de sa branche semiconducteurs, annonce le Financial Times. Le n°3 européen du secteur s'attend à une baisse de 13 à 15% de ses ventes au troisième trimestre (et non plus 0,5%). La faiblesse du dollar est responsable d'environ la moitié de cette baisse.

Thales, le groupe français d'électronique de défense, a confirmé son objectif pour 2002 d'une croissance de 10% de son chiffre d'affaires et de 5 à 10% de son résultat d'exploitation. Commentant la nouvelle loi de programmation militaire, Denis Ranque, P-DG de Thales, a estimé qu'environ 200 millions d'euros reviendrait à son groupe sur le milliard d'euros supplémentaire alloué chaque année aux crédits d'équipements militaires, rapportent Les Echos.

Opel et Vauxhall, les principales marques de General Motors en Europe, continuent de perdre des parts de marché. En août dernier, les ventes des marques de GM Europe ont chuté plus rapidement que la baisse de 7% enregistrée par le marché européen, souligne le Financial Times.

Nestlé a obtenu le feu vert américain pour racheter Chef America, le cinquième fabricant de surgelés aux Etats-Unis, pour 2,6 milliards de dollars, indiquent Les Echos.

Le rachat de Valfond se révèle une mauvaise affaire pour le fonds d'investissement UBS, qui va devoir injecter 100 millions d'euros dans le capital pour sauver du dépôt de bilan le groupe de fonderie (5500 personnes). Une avalanche de difficultés - retournement de conjonctures, mise en place des 35 heures, rapports exécrables avec les constructeurs automobiles- ont conduit Valfond au bord de la faillite, expliquent Les Echos.

Sachez enfin que l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), crée le fonds d'investissement Fideme, doté de 45 millions d'euros, pour financer des programmes de développement d'énergies renouvelables. C'est dans La Tribune.

A demain!

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS