La France milite pour taxer les super profits à hauteur de 25%

VENISE (Reuters) - Les Etats devraient pouvoir imposer un quart des bénéfices des grandes multinationales quel que soit l'endroit où ils sont générés, a proposé samedi la France lors d'une réunion des ministres des Finances du G20 axée sur la refonte des règles d'imposition transfrontalière des entreprises.
Partager
La France milite pour taxer les super profits à hauteur de 25%
La Défense à Paris. Les Etats devraient pouvoir imposer un quart des bénéfices des grandes multinationales quel que soit l'endroit où ils sont générés, a proposé samedi la France lors d'une réunion des ministres des Finances du G20 axée sur la refonte des règles d'imposition transfrontalière des entreprises. /Photo prise le 24 février 2021/REUTERS/Christian Hartmann

Les détails des nouvelles règles restent à préciser après que le G20 a officiellement approuvé samedi les grandes lignes d'un projet visant à instaurer un taux plancher d'au moins 15% pour l'impôt sur les sociétés.

Le développement du commerce en ligne a permis aux grandes entreprises technologiques d'enregistrer des bénéfices dans les pays à faible fiscalité, quel que soit l'endroit où elles les réalisent effectivement.

Les nouvelles règles, qui seront finalisées lors d'un sommet du G20 à Rome au mois d'octobre, permettraient aux pays où les profits sont réalisés d'imposer 20 à 30% des bénéfices excédentaires d'une grande multinationale, définis comme étant supérieurs à 10% de leurs revenus.

Les pays en développement, comme le Brésil, ont fait pression pour une part plus élevée, a déclaré le commissaire européen à l'économie, Paolo Gentiloni, lors de la réunion.

"Je pense que la meilleure solution serait un niveau d'allocation des bénéfices de 25% pour répondre aux préoccupations de certains pays en développement qui sont des préoccupations légitimes", a déclaré à la presse le ministre français des Finances, Bruno Le Maire.

Les entreprises envisagées dans le champ d'application des nouvelles règles seraient les multinationales dont le chiffre d'affaires mondial dépasse 20 milliards d'euros (23,8 milliards de dollars), bien que ce seuil puisse être ramené à 10 milliards d'euros au bout de sept ans.

Paolo Gentiloni a déclaré que certains pays militaient pour le seuil de 10 milliards tandis que d'autres voulaient exclure certains secteurs industriels du champ d'application des nouvelles règles, en plus des services financiers et des industries minières qui en sont déjà exemptées.

(Reportage Leigh Thomas, avec Francesco Guarascio, version française Benjamin Mallet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS