International

La France et l'Italie veulent une solution rapide pour l'actionnariat de STX

, , , ,

Publié le , mis à jour le 06/06/2017 À 06H40

ROME (Reuters) - La France et l'Italie sont convenues de trouver rapidement une solution dans les discussions concernant l'acquisition par le groupe italien Financtieri d'une part majoritaire du capital de STX France, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a annoncé lundi 5 juin le ministre italien de l'Economie Pier Carlo Padoan.

La France et l'Italie veulent une solution rapide pour l'actionnariat de STX
La France et l'Italie sont convenues de trouver rapidement une solution dans les discussions concernant l'acquisition par le groupe italien Financtieri auprès de STX Europe d'une part majoritaire du capital de STX France, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a annoncé lundi le ministre italien de l'Economie Pier Carlo Padoan.

La France et l'Italie souhaitent trouver rapidement une solution dans les discussions concernant l'acquisition par le groupe italien Fincantieri auprès de STX Europe d'une part majoritaire au capital de STX France, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Ce sujet a été abordé, en présence du minitre italien de l'Industrie Carlo Calenda, à l'occasion de la visite à Rome du ministre français de l'Economie Bruno Le Maire.

"En prenant en compte l'ouverture des deux pays aux investissements étrangers directs, les discussions se poursuivront pour trouver une solution commune rapidement", indique le ministère italien dans un communiqué.

Un communiqué distinct diffusé par Bercy indique que les ministres français et italiens ont "engagé un dialogue constructif sur une nouvelle solution garantissant les intérêts de toutes les parties prenantes".

Le président de la République Emmanuel Macron a fait part mercredi dernier de sa volonté de revoir les équilibres de principe conclus en avril par le précédent gouvernement pour la future structure actionnariale des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Pour Reuters, Isla Binnie, avec Myriam Rivet à Paris, édité par Wilfrid Exbrayat

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/06/2017 - 16h07 -

Bonjour, quelles seraient les conséquences pour un client, actuellement concurrent direct de Fincantieri, ayant passé des commandes à STX Europe si le groupe Italien devient majoritaire ! Ce dernier peut il exiger de faire rompre ces contrats ? Ou bien l'Etat Français peut il imposer à l'Italien de conserver ces commandes et en contre partie lui laisser la part majoritaire du groupe STX ? Merci de ces éclairssicements EB
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte