International

La France et l'Allemagne élaborent un pacte sur le budget hexagonal

, , , ,

Publié le , mis à jour le 20/10/2014 À 07H15

La France et l'Allemagne préparent un accord qui permettrait à Paris d'obtenir le feu vert de la Commission européenne au projet de budget français pour 2015 qui prévoit un déficit public supérieur à la limite européenne, rapporte le 19 octobre l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Emmanuel Macron s'est dit lors du Grand jury RTL - LCI - Le Figaro convaincu que Bruxelles ne posera pas son véto.

La France et l'Allemagne élaborent un pacte sur le budget hexagonal © DR

La France et l'Allemagne élaborent, selon Der Spiegel le 19 octobre, un pacte sur le budget hexagonal. Les deux gouvernements mettent au point un accord écrit par lequel la France s'engagerait à fournir à Bruxelles une feuille de route détaillée en matière de réduction de déficit et de réforme structurelle, écrit l'hebdomadaire qui ne cite pas ses sources.

En échange, Berlin s'opposerait à l'adoption d'éventuelles sanctions que pourrait proposer la Commission européenne à l'encontre de la France qui a reconnu qu'elle ne respecterait pas son engagement à ramener son déficit public sous le seuil de 3% du PIB l'an prochain. Le projet de loi de Finances 2015 prévoit un déficit public de 4,3%.

éviter un clash

Selon un membre haut placé du gouvernement allemand, cité par Der Spiegel, un rejet officiel du budget français par la Commission "pèserait massivement sur la relation franco-allemande". Berlin, qui prêche une stricte discipline budgétaire depuis le début de la crise de la dette, ne souhaiterait pas, toujours selon l'hebdomadaire allemand, provoquer un nouveau clash entre deux poids lourds de la zone euro.

A Paris, le ministère du Budget n'a pas souhaité faire de commentaires. Cette information survient à la veille d'un déplacement des ministres français de l’Economie et des Finances Emmanuel Macron et Michel Sapin à Berlin le 20 octobre où ils rencontreront leurs homologues allemands Sigmar Gabriel et Wolfgang Schäuble.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a déclaré le 19 octobre qu'il était convaincu que la Commission européenne n'opposerai pas son droit de veto au budget 2015 de la France, malgré le non-respect de ses engagements :"Je suis totalement sûr, à ce stade, qu'il n'y aura pas d'avis négatif de la Commission parce que nous ne nous mettons pas dans cette situation. C'est la Commission qui va décider mais la France est un grand pays qui a à mener ce débat", a-t-il déclaré lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte