La France et l'Allemagne abandonnent leur projet de sommet avec la Russie

par Marine Strauss, Robin Emmott et Sabine Siebold
La France et l'Allemagne abandonnent leur projet de sommet avec la Russie
Les dirigeants de l'Union européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur une proposition de la France et de l'Allemagne d'organiser prochainement un sommet avec le président russe Vladimir Poutine, après que la Pologne et les pays baltes ont déclaré que cela enverrait un mauvais message alors que les liens Est-Ouest se détériorent. /Photo prise le 24 juin 2021/REUTERS/Olivier Matthys

BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur une proposition de la France et de l'Allemagne d'organiser prochainement un sommet avec le président russe Vladimir Poutine, après que la Pologne et les pays baltes ont déclaré que cela enverrait un mauvais message alors que les liens Est-Ouest se détériorent.

Après que le président américain Joe Biden a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Genève le 16 juin, le président français Emmanuel Macron a déclaré que le premier sommet de l'UE avec Vladimir Poutine depuis janvier 2014 serait "un dialogue pour défendre nos intérêts". Il a insisté sur le fait que l'UE ne pouvait pas se contenter d'être réactive dans sa diplomatie avec la Russie.

Mais après des discussions lors de leur réunion à Bruxelles, les 27 dirigeants européens ne sont pas parvenus à un accord, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel tôt vendredi.

"C'était une discussion très complète, et difficile", a-t-elle déclaré aux journalistes. "Il n'y a pas eu d'accord aujourd'hui sur une réunion immédiate des dirigeants", a-t-elle ajouté.

Les sommets de l'UE avec la Russie ont pris fin après que Moscou a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014 et que l'Occident a imposé des sanctions.

Si le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré soutenir la proposition franco-allemande, de nombreux autres dirigeants s'y sont opposés.

"C'était une position commune de nombreux dirigeants" de ne pas changer la position sur la Russie, a déclaré le président lituanien Gitanas Nauseda après la fin de la réunion.

Le Premier ministre letton Krisjanis Karins a estimé que l'UE risquait de récompenser la Russie en organisant un sommet, alors que la diplomatie n'a pas réussi à mettre fin au conflit dans l'est de l'Ukraine avec les séparatistes soutenus par la Russie.

Au lieu de cela, les dirigeants de l'UE ont décidé mettre en garde Moscou contre de nouvelles sanctions si elle poursuit ce que l'UE considère comme une politique de désinformation, de mener des attaques informatiques et d'autres actes malveillants visant à diviser le bloc.

La Russie nie tout acte répréhensible.

Dans une déclaration du sommet, les dirigeants ont demandé à la Commission européenne et au haut représentant de l'Union européenne, Josep Borrell, de "présenter des suggestions de mesures restrictives supplémentaires, y compris des sanctions économiques" contre la Russie.

L'Union européenne a imposé des sanctions aux secteurs russes de l'énergie, de la finance et de l'armement, ainsi que des sanctions individuelles aux Russes accusés de violations des droits de l'homme et d'avoir utilisé des armes chimiques interdites.

Selon les diplomates, de nouvelles sanctions pourraient viser le blanchiment d'argent ou de puissants oligarques soupçonnés de corruption grave à l'étranger, comme celles imposées par la Grande-Bretagne en avril.

(version française Camille Raynaud)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS