Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La France entre dans le top 5 des pays aux plus grosses dépenses militaires

Simon Chodorge ,

Publié le

En 2018, la France a vu ses dépenses militaires diminuer légèrement mais le pays est tout de même passé à la cinquième place mondiale en doublant la Russie. Le 29 avril, le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) a publié son rapport annuel sur les dépenses militaires à travers le monde.

La France entre dans le top 5 des pays aux plus grosses dépenses militaires
En 2018, la France a vu ses dépenses militaires diminuer légèrement mais le pays est tout de même passé à la cinquième place mondiale.
© © Alain Courtillat/Armée de l'air/Défense

Lundi 29 avril, le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) a publié son rapport annuel sur les dépenses militaires dans le monde. En 2018, elles ont représenté 1822 milliards de dollars et ont augmenté de 2,6% par rapport à 2017. C’est la deuxième année de hausse consécutive et c’est un niveau record de dépense depuis 1988.

Comme le rappelle le SIPRI, ces investissements ne couvrent pas seulement l’armement. “Les dépenses militaires se réfèrent à toutes les dépenses publiques actuelles pour les forces armées et les activités militaires, y compris les salaires et les avantages sociaux, les frais de fonctionnement, les achats de matériel militaire et d’armes, les infrastructures militaires, la recherche et développement, l’administration centrale, le commandement et le soutien”, précise l’institut.

La France passe cinquième

Cinquième du classement avec 63,8 milliards de dollars investis, la France pèse pour 3,5% dans les dépenses militaires mondiales. Après quatre années de hausse consécutive, les dépenses françaises ont diminué de 1,4% en 2018. L’Hexagone est tout de même passé de la sixième à la cinquième place, profitant de la chute de la Russie de la quatrième à la sixième place. Touchée par les sanctions économiques, la Russie voit en effet ses dépenses diminuer depuis 2016.

“Les augmentations en 2014-2017 étaient alimentées par des coûts associés à des opérations militaires extérieures et à une vaste opération militaire domestique pour protéger des lieux publics majeurs après les attaques terroristes de Paris en 2015”, explique dans son rapport le SIPRI.

Les dépenses militaires concentrées entre cinq pays

En 2018, les dépenses militaires sont restées concentrées entre cinq États principaux dépensiers : les États-Unis (36% des dépenses mondiales), la Chine (14%), l’Arabie saoudite (3,7%), l’Inde (3,7%) et la France (3,5%). À eux cinq, ils regroupent environ 60% des dépenses militaires mondiales.

L’augmentation des dépenses militaires au niveau mondial doit beaucoup aux deux premiers pays selon le SIPRI. Pour la première fois depuis 2010, sous l’impulsion de l’administration Trump, les États-Unis connaissent une nouvelle augmentation de leurs dépenses militaires. Elles ont augmenté de 4,6% en 2018 pour atteindre 649 milliards de dollars. Le pays reste de très loin le premier dans le monde en termes de dépenses militaires : à lui seul, ils a investi autant que les 8 États suivants dans le classement. “En termes absolus, la plus forte augmentation des dépenses en 2018 est enregistré par les États-Unis (+27,8 milliards de dollars)”, ajoute le SIPRI.

La tendance est plus longue en Chine. C’est la vingt-quatrième année consécutive où le pays asiatique voit ses dépenses militaires augmenter. Elles ont progressé de 5% en 2018 pour 250 milliards de dollars investis.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle