Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

La France en force au salon Pollutec Maroc 2015 de Casablanca

, ,

Publié le

Outre le nombre d'exposants, la septième édition du salon Pollutec Maroc 2015 fait la part belle à la France. L'inauguration du salon a été faite par Hakima El Haite, ministre de l'environnement du Maroc accompagnée de Matthias Fekl, secrétaire d'Etat au commerce extérieur français. L'Afrique est mise à l'honneur pour la seconde fois.

La France en force au salon Pollutec Maroc 2015 de Casablanca
Réservé pour les professionnels de l’environnement, le salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement (Pollutec) bat son plein à l'Office des foires de Casablanca du 21 au 24 octobre.
© pollutec.maroc

Réservé aux professionnels de l’environnement, PollutecMaroc, salon des équipements, des technologies et des services de l'environnement bat son plein à l'Office des foires de Casablanca du 21 au 24 octobre.

Une inauguration franco-marocaine

Le salon a été inauguré le 21 octobre par Hakima El Haite, ministre de l'environnement du Maroc accompagnée de Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, en visite à Casablanca et à Rabat les 21 et 22 octobre.

La présence de Matthias Fekl se situe dans le prolongement de la visite officielle de François Hollande au Maroc les 19 et 20 septembre à Tanger où l'aspect environnemental avait été très présent à travers l'appel de Tanger ou l'inauguration du lancement des travaux de l'institut de formation aux énergies renouvelables de Tanger.

"Pour être en symbiose avec l'actualité, nous avons organisé un symposium au cours du salon dédié au climat faisant la jonction entre la COP21 en préparation à Paris et la COP22 qui aura lieu dans un an à Marrakech ", nous indique Sylvie Fourn, (photo) commissaire du salon Pollutec Maroc organisé par Reed expositions France et Forum 7 une société marocaine spécialisée dans l'organisation des événements et des salons.

En marge du salon, un protocole d'accord a été signé entre l'entreprise française Cerway, spécialisée dans la certification des bâtiments durables et la ville nouvelle de Zenata.

Au niveau de la fréquentation, plus de 200 exposants en provenance de 14 pays vont faire leur maximum pour séduire les 6 500 visiteurs attendus cette année composés notamment d'architectes, ingénieurs, techniciens, chefs de projets, élus et autres chefs d'entreprises. A noter une présence tricolore massive avec près de 80 exposants venus de France. 

" Le nombre d'exposants est supérieur à la dernière édition 2014. Je suis optimiste concernant les chiffres de fréquentation en nombre de visiteurs même si je ne peux rien vous dire car le salon est en cours", explique Sylvie Fourn.

En termes de manifestations, le focus de cette année a été porté sur l'Afrique pour la seconde fois consécutive avec un Symposium dédié et un espace de présentation.

"Il était important pour nous de remettre le couvert cette année sur l'Afrique car c'est le marché de demain. Il y a dans ce continent  des besoins importants à satisfaire au niveau de l'assainissement, du traitement des eaux polluées ou de celui des déchets. Ce sont des enjeux colossaux pour tous les professionnels du secteur. L'une des autres problématiques de l'Afrique est de savoir comment ce continent peut s'adapter au changement climatique" dit Sylvie Fourn.

4ème édition du Symposium "Territoires durables"

Le salon réserve également des espaces aux conférences et ateliers techniques autour des thèmes chers au secteur comme l'analyse, la mesure et le contrôle de l'air, les déchets, le traitement des  eaux usées, les différentes formes d'énergie, les risques des sites et des sols, les organismes…

En matière environnementale, le salon verra la 4ème édition du Symposium "Territoires durables" organisé par le Ministère délégué chargé de l'environnement et l'Association pour le développement  durable (ADEPE) sous le thème de l’efficacité des ressources et celui de la valorisation des déchets.

Autre nouveauté, "cette année nous avons lancé le carré des compétences dans l'objectif est de donner toutes les informations utilies sur les nouveaux métiers de l'environnement en donnant la parole notamment aux organismes de formation. Nous intégrons aussi dans cette démarche le secteur informel qui est encore important au Maroc et qui se trouve souvent dans des conditions de vie et de travail déplorables", note Sylvie Fourn.

Sur le chapitre international, Pollutec Maroc 2015 a réservé cette année six pavillons à la France, l'Italie, l'Allemagne, la Bavière, la Wallonie et la Suisse.

Nasser Djama

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus