La France en déficit d'exportation en 2008

Partager

Les entreprises françaises exportent de moins en moins. C'est ce que révèlent les chiffres prévisionnels rendus publics par le service des Douanes vendredi 6 février. En 2008, plus de 3.000 entreprises ont renoncé à exporter, soit une chute de 3,1% par rapport à 2007.

Plus bas depuis 1995
Seules 95 064 entreprises ont vendu des marchandises à l'étranger, dont 90% de sociétés de moins de 250 salariés. Parmi celles-ci, les PME indépendantes et les filiales de groupe connaissent les plus forts replis, respectivement à -5% et +2%. Dans le même temps, le nombre d'importateurs continue de progresser (+2,7%), « du fait de la croissance des acheteurs à l'Amérique et à la Chine ».

L'effondrement du nombre d'exportateurs est une donnée récurrente depuis 2003. Mais dans les derniers mois de l'année 2008 (-7,9% sur le dernier trimestre), le recul s'est creusé, atteignant la compétitivité de la France à l'étranger. L'effondrement des exportations touche tous les pays, l'Union européenne accusant un recul de 4,2%. Dans le détail, les entreprises françaises ont tendance à privilégier les exportations vers les nouveaux pays de l'Union (Roumanie, Bulgarie) que vers les pays limitrophes.

Les entreprises du secteur de l'industrie ont exporté à hauteur de 71%, un chiffre assez stable par rapport à 2007, mais plus bas que la moyenne des dix dernières années (autour de 73%). Dans le même temps, les chiffres du service des statistiques et des études économiques des douanes pointent que les entreprises n'exportant plus croît, passant de 19 à 21%.

La crise mais pas seulement
La crise économique mondiale est un facteur d'explication de cette chute, le suivant « la chute des exportations ». Mais Laurent Gasnier, chef adjoint du département des statistiques et des études économiques de la direction générale des douanes précise que « d'une année sur l'autre des entreprises changent de secteur d'activité, motif qui peut affecter les chiffres des entrants et des sortants. Pour le reste, le service des douanes dispose de peu d'explications de la part des entreprises sur leurs motivations à moins ou pas exporter ».

Un autre facteur entre en compte. Comme le pointait le rapport « Performances à l'exportation de la France et de l'Allemagne » du Conseil d'analyse économique publié fin décembre 2008 « exporter comporte des coûts, fixes et variables, et seules les firmes les plus efficaces exportent ». Et en période de crise, les réductions de coûts freinent les exportations.

Entreprises frileuses

De moins en moins d'entreprises se risquent à l'exportation. Le nombre d'entreprises exportant pour la première fois est en baisse, chutant à moins de 30%. Dans le même temps, 32% des entreprises habituellement exportatrices ont renoncé en 2008.

Le tableau n'est pas tout noir. Signe d'optimisme : les entreprises présentes au moins depuis cinq ans sur le marché progressent et représentent 47%. En outre, les 1 000 plus grands acteurs du marché dopent le marché des échanges, leurs exportations progressant de 4,1%. Une bonne nouvelle, puisque leur poids dans le commerce extérieur a cru en 2008.

Reste que le gouvernement prévoit d'atteindre 10 000 exportateurs supplémentaires d'ici à 2011.

Barbara Leblanc

A lire aussi
Déficit commercial record en 2008 à 55,7 milliards d'euros (05/02/2009)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS