Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

"La France doit montrer l’exemple en matière d’étiquetage alimentaire en Europe", selon Dominique Langlois

,

Publié le

Entretien Réagissant à la polémique sur la viande de cheval retrouvée dans des lasagnes de boeuf, Dominique Langlois, le président de l’interprofession Interbev, demande que la France impose rapidement la mention de l’origine des viandes pour les plats préparés. "Cela aurait un effet dissuasif", explique t-il, mais ne permettait pour autant pas à certains opérateurs de frauder…

La France doit montrer l’exemple en matière d’étiquetage alimentaire en Europe, selon Dominique Langlois © Xavier Granet - INTERBEV

Sommaire du dossier

L’Usine Nouvelle - Votre interprofession demande la mention obligatoire du pays d’origine des viandes sur les préparations à base de viande. Aujourd’hui, la réglementation ne l’impose que pour les pièces entières. Pensez-vous que cela aurait permis d’éviter les problèmes rencontrés aujourd’hui ? 

Dominique Langlois - Ça n’empêchera pas certains opérateurs de frauder, mais ça aurait deux avantages : donner davantage d’informations aux consommateurs sur l’origine et imposer aux entreprises l’obligation de vérifier que ce qu’elles inscrivent est bien conforme à ce qu’elles vendent et fabriquent. Ça serait ainsi de nature à limiter les fraudes car plus dissuasif. Nous voyons aujourd’hui que tous les efforts de traçabilité qui ont été mis en place jusqu’à présent dans les filières alimentaires sont très efficaces puisque nous avons pu remonter très rapidement à l’origine. Mais nous devons aujourd’hui aller plus loin.

Comment garantir la nature de la viande servie aux consommateurs ? La France peut-elle prendre la décision d’imposer l’étiquetage obligatoire de l’origine sans un dispositif européen ?

Les tests ADN sont encore très chers, de l’ordre de 150 euros environ et ne peuvent se faire de manière systématique. Les faire de façon aléatoire ne permettraient pas non plus d’apporter une garantie de 100 % aux consommateurs. La recherche de l’origine peut se faire avec des contrôles documentaires. Chaque acheteur commande des marchandises qui comportent différents codes et chiffres mentionnant l’origine et la nature de l’aliment. Il doit recevoir en retour des produits avec ces mêmes codes. On ne pouvait pas imaginer que des opérateurs iraient jusqu’à rebaptiser de la viande de cheval en viande de bœuf. Compte-tenu de la situation, la France doit prendre ses responsabilités et montrer l’exemple au niveau européen, comme elle l’a fait en 1996 pour la vache folle, en créant le label VBF (Viande bovine française).

Pourquoi certains opérateurs préfèrent-ils importer de la viande étrangère alors que la France est encore un grand pays producteur de viande bovine. Est-elle trop chère ?

Chaque année, nous consommons environ 1,7 million de tonnes de viande bovine. Nous exportons 320 000 tonnes, essentiellement des jeunes bovins, que nous consommons peu en France. Mais nous importons 220 000 tonnes, en particulier des muscles, sur lesquels nous sommes déficitaires. C’est ce qui explique que nous soyons obligés d’importer de la viande de bœuf sur le marché français car nous ne produisons pas assez certaines pièces. Au niveau des prix, nous avons un léger différentiel plus élevé à la production, de l’ordre de 10 à 15 centimes/tonne, mais ce n’est pas cela qui explique que nous soyons obligés d’importer. C’est sur la nature des pièces que nous consommons.

Propos recueillis par Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle