PME-ETI

"La France dispose enfin d’un document de référence sur l’usine du futur", annonce Philippe Contet de la FIM

Frédéric Parisot , , , ,

Publié le

Ce mercredi 19 novembre, la Fédération des industries mécaniques (FIM) profite du salon Midest pour lancer son Guide pratique de l’usine du futur. Un document qui présente la vision française de l’usine du futur et sera partagé également à l’international, comme l’explique Philippe Contet, directeur innovation et technologies de la FIM, dans un entretien accordé à L’Usine Nouvelle.

L’Usine Nouvelle – Quel est l’objectif du Guide pratique de l’usine du futur lancé aujourd’hui par la FIM ?
Philippe Contet – L’idée est avant tout de proposer un document unique sur l’industrie du futur. Il faut dire que depuis le lancement de l’initiative Usine du futur, il y a deux ans déjà, chacun y va de sa vision. Les chefs d’entreprises, en particulier de PME, ne s’y retrouvent plus. Au sein de la Fédération des industries mécaniques (FIM), nous souhaitions fournir une définition à l’usine du futur qui puisse être partagée par tous. Pas moins d’une année de travail aura été nécessaire pour réaliser ce document de 124 pages qui expose notre vision, et grâce auquel la France dispose enfin d’un document de référence sur l’usine du futur.

Que trouve-t-on dans ce guide ?
Il comporte deux parties : une définition des concepts, puis une série de fiches thématiques. Dans la première partie, nous expliquons aux chefs d’entreprises pourquoi on parle d’usine du futur. L’idée est de faire comprendre que nous vivons une époque charnière, et que tous les codes auxquels les entreprises sont habitués seront remis en cause.

Nous décrivons les grandes transformations auxquelles les industriels doivent se préparer. Pour être clair, c’est bien du futur des usines dont il s’agit dans ce guide, pas des efforts nécessaires pour se mettre à niveau avec les marchés d’aujourd’hui. Ces grandes transformations, que les industriels se doivent de prendre en compte pour l’avenir, sont regroupées en cinq catégories : les marchés (passage d’une production de masse à une personnalisation de masse, par exemple), les technologies (usines numériques et connectées), organisation des entreprises (flexibilité, excellence opérationnelle), enjeux environnementaux (des usines plus propres, moins bruyantes et plus compactes donc plus faciles à intégrer près des villes) et enjeux sociétaux (en particulier la place de l’homme dans l’usine et la place de l’usine dans la société).

Dans la seconde partie, nous proposons une série de fiches pratiques traitant des aspects techniques et organisationnels. Elles traitent de thèmes concrets comme le big data en production, la fabrication additive, l’écoconception, la robotique collaborative, etc. A ce jour le guide comporte une quinzaine de fiches, mais plus d’une trentaine sont prévues à terme…

Quel niveau de détails offrent ces fiches pratiques ?
Encore une fois il s’agit de donner des définitions claires et synthétiques sur des notions dont les patrons entendent beaucoup parler, sans forcément bien comprendre de quoi il s’agit. Les fiches présentent les avantages de chaque méthode ou technique, ainsi que les clés de réussite ou les compétences à acquérir, les questions à se poser, le niveau de maturité de l’offre, et des liens utiles pour les industriels qui souhaitent aller plus loin. Bien sûr, ces fiches ne suffiront pas pour devenir expert du domaine, mais elles permettent de savoir de quoi on parle et à qui s’adresser pour l’implémenter la technologie en questions.

Quelles sont vos ambitions pour ce guide ?
La diffusion la plus large possible, bien sûr, c’est pourquoi le guide sera téléchargeable gratuitement sur un site dédié (industriedufutur.fim.net) et via les sites de tous les partenaires de l’Alliance pour l’industrie du futur, qui ont d'ailleurs participé à son élaboration. Car ce guide pratique constitue une contribution de la FIM à l’Alliance. Et en tant que document de l’Alliance, il sera traduit en anglais et deviendra une contribution de la France dans le cadre de l’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur, lancée en octobre dernier par Emmanuel Macron et le Ministre de l’économie allemand Sigmar Gabriel. Cette académie a pour vocation de parler d’une même voix, et donc d’une voix plus forte, sur certains sujets globaux comme la normalisation, la R&D ou la formation. Grâce au guide, nous sommes convaincus que les spécificités de la vision française de l’usine du futur, notamment en ce qui concerne la place de l’homme dans l’usine, deviendra beaucoup plus audible au niveau international et positionnera la France à la pointe sur ces questions.

Propos recueillis par Frédéric Parisot

Le guide est à télécharger ici 

<

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte