Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

La France de nouveau premier fournisseur du Maroc mais, l'Espagne n'a pas dit son dernier mot

, , , ,

Publié le

Cédée au profit de l'Espagne en 2012, la France a récupéré sa place de premier fournisseur du Maroc au premier semestre 2013 selon les statistiques de l'Office des changes marocain repris par les services économiques de l'ambassade française à Rabat.

La France de nouveau premier fournisseur du Maroc mais, l'Espagne n'a pas dit son dernier mot
La présence française dans l'automobile au Maroc a été boostée par Renault
© invest.gov.ma

Non, mais. Après avoir occupé longtemps le rang de premier fournisseur du Maroc, la France a récupéré cette place au premier semestre 2013 après l'avoir cédée en 2012 à l'Espagne selon cette même source.

Des importations totales marocaines, la France s'est adjugé 13,7% contre 13,1% à l'Espagne. Les importations marocaines en provenance de France ont enregistré une augmentation de 6,4 % soit la somme de 1,57 milliard d'euros en valeur.

La France a surtout augmenté ses ventes de pièces détachées pour véhicules industriels de 237%. Une forte demande initiée par la présence de Renault sur le marché marocain ainsi que la pléthore de sous-traitants travaillant pour le constructeur français.

Les "autres produits industriels" représentent en effet plus du tiers (36%) des ventes françaises au Maroc. Dans cette rubrique, on retrouve notamment les produits textiles (24,5%), les produits métallurgiques et métalliques (21,7%) et les produits chimiques (17,9%). Les produits textiles s'accaparent la part du lion avec 28% du total.

Par ailleurs, alors que les importations de blé français au Maroc ont bondi de 31%, les "produits agricoles, sylvicoles pêche et aquaculture" ont représenté un cinquième des importations marocaines devant les "matériels de transport" (19%) et les "équipements mécaniques, matériels électriques, électroniques et informatiques"( 14%).  

En 2012, les échanges commerciaux entre l'Espagne et le Maroc, ont augmenté de 14% pour atteindre 81,4 milliards de dirhams (7,3 milliards d'euros). Les importations marocaines en provenance d’Espagne ont atteint cette même année 50,8 milliards de dirhams (4,5 milliards d'euros) soit un bond de 29,5%.

L'excédent commercial de l'Espagne vis à vis du Maroc a été de 20,3 milliards de dirhams (1,8 milliard d'euros) contre 5,6 milliards de dirhams (500  millions d'euros) pour la France avec le Maroc. Trois fois moins ! Ces chiffres s'expliquent en partie par les substantielles expéditions de produits pétroliers depuis les ports espagnols.

Côté entreprises, l'Espagne ne manque pas d'arguments avec quelques 800 sociétés espagnoles présentes au Maroc.

Quelques exemples. Dans l'automobile, Bamesa a ouvert une usine de découpe d'acier et les équipementiers Antolin, Relats ou CIE disputent des parts de marché à leurs homologues français. Sur Tanger free zone, une quarantaine d'industriels représentent l'armada espagnole... à 14 km de là.

 

 

Nasser Djama

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle