Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Midi-Pyrénées : Tous dans le sillage de l'A380

Publié le

Coup d'envoi du chantier de l'usine d'assemblage de l'A380 avant la fin de l'été. Les télécommunications spatiales ont le vent en poupe. Le risque de la mono-industrie existe.

L'INVESTISSEMENT INDUSTRIEL


73 projets annoncés ou achevés entre le deuxième trimestre 2000 et le premier de 2001, soit 4,07 % du total France.

10,413 milliards de francs investis dans ces programmes, soit 4,09 % du total France.

3 485 emplois envisagés à terme, soit 4,13 % du total France.


Le choix de Toulouse pour accueillir la chaîne d'assemblage du futur très gros porteur européen A380 crée une véritable effervescence. Sans attendre le lancement industriel du programme, dont le coût de développement avoisinerait 80 milliards de francs, industriels et collectivités locales se mobilisent. Les délais sont courts : l'assemblage de la première structure d'avion est prévu fin 2003, le premier vol à l'été 2004 et la livraison des premiers appareils fin 2005. Une zone d'aménagement concerté (ZAC) de 380 hectares, baptisée AéroConstellation, a été mise en oeuvre en des temps records sur les communes de Blagnac, Cornebarrieu et Aussonne, dans le prolongement de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. L'Etat, la Région, le Département et la nouvelle Communauté d'agglomération travaillent de concert sur cette opération. 130 hectares sont réservés au site même d'assemblage, développé sur 220 000 mètres carrés couverts en première tranche. L'enjeu industriel est considérable. Tous les acteurs de la filière aéronautique tiennent à être au rendez-vous. Le niveau des investissements chez les équipementiers et sous-traitants est élevé, à la fois pour se doter des capacités de production à la hauteur de ce programme et maintenir un niveau de compétitivité accrue. D'autant que le lancement de ce programme intervient dans un contexte de plan de charge à la hausse. 311 appareils sont sortis des chaînes d'EADS en 2000 (294 en 1999) et les livraisons devraient progresser pour atteindre dans les prochaines années 400 avions par an, soit plus d'un avion par jour. L'ensemble de l'industrie profite de cette bonne conjoncture. Loin de Toulouse, qui concentre l'essentiel de la filière aéronautique, le bassin de Tarbes (Hautes-Pyrénées), longtemps tenu à l'écart de la reprise, relève doucement la tête. L'effet A380 renforce en outre l'attractivité de la région : en 2000, Midi-Pyrénées s'est classée au cinquième rang des régions françaises pour les investissements étrangers (Datar), remontant ainsi de trois places par rapport à 1999. De son côté, le spatial traverse également une période particulièrement favorable, avec une reprise soutenue des commandes de satellites (principalement de télécommunications) et des retombées significatives sur Toulouse où sont implantés deux acteurs majeurs de cette industrie européenne, Astrium et Alcatel Space. En marge de ces secteurs, l'agroalimentaire et les industries de la santé contribuent souvent au maintien de l'emploi industriel dans des bassins encore fragilisés par les restructurations de secteurs traditionnels (textile, métallurgie, activités minières).

Des doutes sur l'avenir

Toutefois, certains décideurs de la région, sans vouloir jouer les trouble-fête, commencent à s'inquiéter de la forte prédominance de l'aéronautique et du risque de dépendance face à une mono-industrie... dont on a connu par le passé les conséquences des retournements de cycles. " Ne faudrait-il pas mettre à profit ces années de croissance pour offrir à la région des perspectives de diversification dans des filières en émergence et assurer un développe- ment durable à l'ensemble des territoires de Midi-Pyrénées ", avance ainsi Louis Pech, P-DG du groupe électronique toulousain Acti- elec et ancien président de la CCI de Toulouse.



Les indicateurs clés

Superficie 45 348 kilomètres carrés, soit 8,34 % du territoire national.

Population (recensement de 1999) 2 551 687 habitants, soit 4,36 % de la population française.

Budget régional 2001 3,56 milliards de francs, dont 9,4 % sont consacrés à l'action économique.

Industrie Part des effectifs salariés au 31 décembre 1999 24,34 %.

Autonomie Part des effectifs de l'industrie manufacturière dépendant d'un siège social dans la région en 1999 65,8 %.

Chômage Moyenne 2000 10,4 % Taux au 1er trimestre 2001 9,6 %

Sources : INSEE, DATAR, UNEDIC, SESSI/SCEES et DARES/Ministère de l'emploi et de la solidarité



SEIZE INVESTISSEMENTS MARQUANTS

1 AIRBUS (80 % EADS, 20 % BAE Systems)

Aéronautique

Lancement du site d'assemblage de l'A380

Toulouse, Blagnac et Colomiers (31)

Le chantier de l'usine d'assemblage du futur A380 sera lancé cet été pour s'achever fin 2003 : soit 220 000 mètres carrés couverts d'un coût de 4,5 milliards de francs (3,3 milliards pour les bâtiments et 1,2 milliard pour les équipements). Outre la construction de ce site, baptisé Star, le constructeur compte engager 2,1 milliards de francs sur ses sites français, dont bon nombre de chantiers sur l'agglomération toulousaine. Sur Saint-Martin-du-Touch, le plateau de développement de l'A380 (15 000 mètres carrés, 150 millions de francs) a été mis en chantier fin 2000 et sera livré en décembre. Dans la foulée, un pôle d'essais et de simulation pour les programmes A380 et A400M sera lancé en septembre pour une livraison en 2004 (49 000 mètres carrés, 300 millions de francs). Toujours sur Saint-Martin-du-Touch, 6 500 mètres carrés de bureaux seront réalisés entre mars et septembre 2001 pour les services marketing de l'A380 (39 millions de francs) et 5 200 mètres carrés d'ici à octobre pour les bureaux d'études électroniques (25 millions de francs). Sur Colomiers, un nouveau hall de peinture de 8 900 mètres carrés sera livré en juin 2002 (132 millions de francs) ainsi que 15 000 mètres carrés pour l'aménagement commercial de l'A340 (livraison en juillet 2002 pour 85 millions de francs). Sur Toulouse-Saint-Eloi, 5 600 mètres carrés de hall dédié aux mâts réacteurs seront encore livrés pour octobre 2001 (30 millions de francs). Les effectifs toulousains de la firme seront renforcés de 1 400 emplois supplémentaires dès 2001.

2000-2004



2 EADS SOCATA (France)

Aéronautique

Réorganisation du site et augmentation capacitaire

Tarbes (65)

Spécialisée à la fois dans l'assemblage d'aérostructures et dans la production d'avions d'affaires, la filiale tarbaise d'EADS engage 150 à 170 millions de francs d'investissement sur son site de production sur trois ans, dont 50 millions sur 2001, à la fois pour finaliser un programme de réorganisation du site engagé dès mi-1998, avec production en ligne, modernisation des process, informatisation de la gestion de production et pour développer les activités maintenance et aviation légère, avec 220 créations d'emplois à la clé.

2001-2003



3 AIR FRANCE INDUSTRIES (France)

Aéronautique

Transfert et extension du site de maintenance

Blagnac (31)

Le site de maintenance toulousain d'Air France Industries, qui occupe un peu plus de 500 personnes, devrait quitter le secteur de Toulouse-Montaudran pour se redéployer sur le nouveau parc d'activité d'AéroConstellation, sur la commune de Blagnac, dans l'agglomération toulousaine. Le chantier devrait démarrer dans le courant du second semestre 2001 pour un transfert effectif au premier semestre de 2003. L'investissement est évalué à 200 millions de francs.

2001-2003



4 FIGEAC AÉRO (France)

Aéronautique

Extension du site

Figeac (46)

Spécialisée dans les pièces mécaniques, le sous-traitant aéronautique lotois est en pleine expansion. Après avoir investi 20 millions de francs en 2000 dans la construction d'un bâtiment industriel de 4 000 mètres carrés, livré en octobre, la société compte investir 50 millions de francs sur 2001 et 2002, dont 10 millions dans une nouvelle extension de son site, avec la construction d'un bâtiment de 3 500 mètres carrés (mis en chantier en fin d'année pour une livraison à l'automne 2002) et 40 millions de francs dans le développement de son parc de machines d'usinage à grande vitesse et l'acquisition de tours verticaux. Ce programme d'investissement s'accompagnera de la création de 60 emplois.

2001-2002



5 ASTRIUM (75 % EADS, 25 % BAe Systems)

Spatial

Nouvelle extension du site

Toulouse (31)

Impliquée à la fois dans la maîtrise d'oeuvre et l'intégration de satellites et dans le développement des infrastructures spatiales (cases à équipement des lanceurs Ariane ou infrastructures embarquées sur la station spatiale internationale et l'ATV), la première société spatiale européenne est une nouvelle fois trop à l'étroit sur son site toulousain. 8 000 mètres carrés de bureaux mis en chantier en juin 2001 seront opérationnels pour juillet 2002. 80 millions de francs seront investis dans cette opération, auxquels s'ajouteront 30 millions de francs pour le maintien à niveau des installations existantes, avec à la clé, une progression des effectifs avec la création de 150 postes supplémentaires en 2001.

Juillet 2002



6 ALCATEL SPACE (France)

Spatial

Extension du site

Toulouse (31)

Pour faire face à un carnet de commandes en pleine expansion et porter sa capacité de production de satellites de télécommunications de 6 à 10 unités par an, Alcatel Space engage un investissement de 460 millions de francs, concernant ses trois sites de Cannes (06), Valence (26) et Toulouse (31), où 190 millions de francs seront investis dans l'extension d'une salle blanche dédiée au montage des antennes et aux bancs d'essais, la construction d'un immeuble de 3 000 mètres carrés et d'un parking couvert de deux niveaux et le réaménagement de locaux existants. Les effectifs toulousains seront encore renforcés de plus de 300 emplois sur l'ensemble de l'année.

Début 2001-fin du premier trimestre 2002



7 INTESPACE (Cnes, Astrium, Alcatel Space, France)

Spatial

Développement des moyens d'essais

Toulouse (31)

Spécialisée dans les essais en environnement spatial, l'assistance aux essais, le conseil et l'ingénierie au développement de nouveaux moyens et centres d'essais, Intespace a engagé à l'automne 2000 un programme d'investissement destiné à mettre à niveau ses moyens d'essais toulousains pour permettre l'accueil des grands satellites de télécommunications de 5,5 à 7 tonnes compatibles au format demi-Ariane 5 Plus. 80 millions de francs seront investis dans cette opération qui porte à la fois sur une extension des locaux (1 000 mètres carrés supplémentaires) et sur de nouveaux équipements. La mise à niveau des moyens d'essais mécaniques et thermiques est prévue pour l'été 2001, celle des moyens d'essais électriques sera opérationnelle début 2002.

Eté 2001-début 2002



8 TEMBEC (Canada)

Bois-Papier

Mise aux normes environnementales

Saint-Gaudens (31)

Le papetier canadien engage pas moins de 407,35 millions de francs d'investissement sur son site de Saint-Gaudens, repris en fin d'année dernière au groupe La Rochette et devenu, depuis, le nouveau siège français de Tembec, qui chapeaute, outre l'usine haute-garonnaise, les usines de Tarascon (13) et de Tartas (41). L'investissement, qui porte à la fois sur une mise aux normes environnementales du site (en anticipation des nouvelles directives européennes), sur la mise en oeuvre d'un process devant conduire à une autosuffisance en matière énergétique et à une augmentation capacitaire du site, dont la production sera portée de 280 000 tonnes par an à 320 000 tonnes par an, s'échelonnera sur cinq ans (2002 à 2006). En outre, dès cette année, 40 millions seront investis sur Saint-Gaudens, dont l'essentiel dans la mise en place d'un incinérateur dédié à l'élimination de gaz mal odorants.

2002-2006



9 SAM TECHNOLOGIES (Arche, France)

Métallurgie-Sidérurgie

Redéploiement du site

Viviez (12), Decazeville (12)

Ce fondeur de pièce en alliage aluminium et magnésium principalement pour l'automobile, lance un programme de réaménagement complet de son site industriel de Viviez, redéployé avec l'acquisition de 25 000 mètres carrés de terrain supplémentaire et crée un second site de production sur Decazeville pour une production d'entraîneurs d'essuie-glaces. Initialement prévu dès 1997, le projet d'extension du site de Viviez a été enfin mis sur les rails en 2001. Une première tranche de 45 millions de francs, devrait être engagée dès cette année, avec une centaine d'emplois à la clé d'ici à trois ans.

2001



10 SPRIA (Giat Industries/Dalphimetal, France/Espagne)

Automobile

Des générateurs de gaz pour airbag

Tarbes (65)

Née en juillet 2000 d'un joint-venture entre Giat Industries et la firme espagnole Dalphimetal, la société Spria va lancer à Tarbes, sur un terrain de 9 hectares libéré par Giat Industries, la production d'une nouvelle génération de générateurs de gaz dédiés aux systèmes d'airbag pour l'automobile. L'investissement global est évalué à 140 millions de francs. Un premier bâtiment de 4 000 mètres carrés a été livré en mai pour un lancement de la production en série des premiers produits cet été. Un second bâtiment de 3 000 mètres carrés, destiné à la production du propergol, sera opérationnel fin 2001. Spria devrait employer une centaine de personnes d'ici à la fin de l'année et l'effectif devrait progresser pour atteindre 250 emplois d'ici 2004.

2001



11 PAS (Italie)

Ameublement

Une usine de meubles de jardin

Castelsarrasin (82)

Spécialisée dans les meubles de jardin en plastique, la société italienne, qui ne dispose que d'un seul site de production à Salerno, se dote d'une usine dans le Tarn-et-Garonne. L'investissement est évalué à 70 millions de francs, dont 25 millions pour l'immobilier (13 000 mètres carrés, dont 4 100 mètres carrés dédiés à la production, 7 700 mètres carrés de stockage et 1 800 mètres carrés de bureaux et locaux de service). Une cinquantaine d'emplois seront créés d'ici à quatre ans.

Courant 2002



12 PAUL ET MARIE DECAYZAC (France)

Agroalimentaire

Nouvelles productions et logistique

L'Hospitalet (46)

Numéro 1 français de la vente de foies gras par correspondance, la société a acquis un terrain de 3 hectares, avec option sur 2 hectares supplémentaires sur le parc d'activités intercommunal du Sycala pour implanter un site de production et de conditionnement de 4 500 mètres carrés d'ici à mi-2002. L'investissement est de 25 millions de francs, avec la création d'une vingtaine d'emplois. Dans la foulée, la société compte implanter sur ce même site un centre de préparation des colis et de gestion des expéditions (15 millions de francs).

Opérationnel fin 2003-début 2004



13 SALAISONS DU PAYS D'OC (Ducatel, France)

Agroalimentaire

Extension et modernisation du site

Albi (81)

Reprise par le breton Ducatel, en juin 1998, la société tarnaise est engagée depuis fin 1999 dans un important programme de réorganisation avec extension de son site albigeois. 70 millions de francs seront investis (2000-2002), avec création de 20 emplois. Une première tranche de 4 000 mètres carrés a été livrée en mars 2000 pour redéployer l'activité de séchage. 5 000 mètres carrés supplémentaires (réception et préparation des jambons) seront livrés en septembre 2001. Dans la foulée, 10 millions de francs seront consacrés à des matériels de tranchage et de conditionnement et 10 millions à la robotisation de taches de manutention.

2000-2002



14 FORTECH (HTM, France)

Métallurgie-Sidérurgie

Modernisation des process

Pamiers (09)

Spécialisé dans la production de pièces en superalliages destinées d'une part à l'aéronautique (pièces de structure) et d'autre part à l'énergie et notamment aux disques de turbines, le site de Pamiers connaît une croissance soutenue depuis trois ans. En 2001, le niveau des investissements sera encore de l'ordre de 43 millions de francs, portant ainsi à plus de 120 millions de francs les investissements réalisés sur le site depuis 1999. L'objectif est toujours d'améliorer les process pour gagner en compétitivité et en capacité de production. Cette année, 40 emplois supplémentaires seront créés à Pamiers.

2001



15 DIATOMIC (France)

Matériaux

Transfert avec extension

Lanne (65)

Spécialisée dans les microcomposants en céramique technique, la société, créée en 1996, aujourd'hui à l'étroit sur son site initial de la zone de Pyrène Aéropole à Lanne, construit une unité de 3 000 mètres carrés sur un site voisin. 15 millions de francs seront investis dans l'immobilier en 2001 et 17 millions en matériels et équipements sur trois ans, avec la création de 30 emplois.

2001-2003



16 GUIMA (Palfinger, Autriche)

Mécanique

Extension du site

Caussade (82)

Le premier fabricant français de bras de levage de benne double la capacité de production de son site tarn-et-garonnais. L'objectif est de porter la capacité annuelle de production de l'usine à 3 900 bras de manutention. 9 000 mètres carrés ont été réalisés (livraison en avril 2001). L'investissement est de 40 millions de francs, avec 200 emplois.

2001-2003



Les points noirs

Le site industriel de Job Scheufelen à Toulouse (31), spécialisé dans la production de papier couché classique haut de gamme, en redressement judiciaire depuis juillet 2000, a finalement été mis en liquidation au début de l'année 2001, faute de repreneur. 163 emplois ont été supprimés.



La production charbonnière a définitivement cessé sur le bassin de Decazeville (12), comme prévu de longue date, le 30 juin 2001. Les Houillères du Bassin Centre-Midi (Charbonnages de France) ont cessé toute activité extractive sur Midi-Pyrénées. Les effectifs de Decazeville, encore de 140 salariés à la mi-2000, ont été ramenés à 80 salariés en juin 2001. Le départ de derniers salariés est programmé pour 2006.



La décision de fermer l'usine de câblage électrique de la société Sylea (Valeo, France) à Cahors (46), a été confirmée en avril 2001. Le groupe s'est engagé à proposer des mesures de reclassement aux 314 salariés du site.



Le site de Pechiney Electrométallurgie à Marignac, dans le sud de la Haute-Garonne, est fortement menacé. La fermeture de l'usine de magnésium, annoncée initialement pour la fin de l'année, est aujourd'hui suspendue aux négociations engagées entre les syndicats et la direction et à une nouvelle expertise décidée en mai 2001. 250 emplois sont concernés.



Motorola Semiconducteurs (Etats-Unis) a eu recours à trois semaines de chômage partiel sur son site de Toulouse pour 1 500 de ses 2 400 salariés. Ces mesures devraient permettre de maintenir les effectifs toulousains, alors que 4 000 suppressions d'emplois sont annoncées d'ici à la fin de l'année pour l'ensemble de la division semi-conducteurs du groupe américain.



La reprise de la société de confection Fashion Fus (France), à Lavaur (81), par la société toulousaine TNT, s'est traduite par la création en avril 2001 de la nouvelle société Transformation des Tissus de Lavaur et la suppression de 67 des 97 emplois que comptait le site tarnais.



Le groupe textile toulousain Rouleau-Guichard (France) a procédé à 45 licenciements économiques entre fin 1999 et mi-2001. Le groupe a signé un accord défensif de réduction du temps de travail en 2000 prévoyant la suppression de 100 emplois d'ici fin 2001.



Ils investissent aussi

AÉRONAUTIQUE-ARMEMENT- CONSTRUCTION NAVALE

BLANC AÉRO INDUSTRIES (GFI AEROSPACE, FRANCE)

26 millions de francs

Villefranche-de-Rouergue (12)

Modernisation des process et de l'informatisation et augmentation de la capacité de production de cette unité de fixations destinées à l'industrie aéronautique.

2001



CEAT/CENTRE D'ESSAIS AÉRONAUTIQUE DE TOULOUSE (DGA, FRANCE)

130 millions de francs

Balma (31)

Regroupement sur un seul site des équipes et moyens répartis actuellement sur deux sites. Dès novembre 2001, l'ensemble des services administratifs et de la direction (150 personnes) sera installé dans leurs nouveaux locaux.

1999-fin 2003



CNES (FRANCE)

70 millions de francs

Toulouse (31)

Reconstruction de l'un des bâtiments (7 000 mètres carrés) du site spatial de Toulouse pour accueillir le futur centre de contrôle en vol de l'ATV (Automated Transfert Vehicle), le cargo de ravitaillement de la station spatiale internationale.

Chantier lancé début 2001, livraison septembre 2002



DAHER-LHOTELLIER (FRANCE)

40 millions de francs

Colomiers (31)

Plate-forme logistique de 12 000 mètres carrés dédiée à l'industrie aéronautique.

Mai 2001-fin du premier trimestre 2002

50 emplois



DGA (FRANCE)

270 millions de francs

Montauban (82)

Centre de pliage automatique de parachutes de 13 000 mètres carrés.

Second semestre 2001- livraison en 2003



EADS SOCATA (EUROPE)

150 millions de francs

Tarbes (65)

Réorganisation industrielle du site d'assemblage d'aérostructures et de production d'avions d'affaires, avec mise en production en ligne et informatisation de la gestion de production et nouveau hall maintenance de 3 000 mètres carrés.

2001-2003

220 emplois



LATÉCOÈRE (FRANCE)

70 millions de francs

Toulouse (31)

Bâtiment de 1 500 mètres carrés pour ses bureaux d'études (livraison fin 2001), acquisition d'outils informatiques de gestion de données techniques et d'informatique de gestion et développement du parc d'usinage grande vitesse.

2001

60 emplois



LIEBHERR AEROSPACE (SUISSE)

105 millions de francs

Toulouse (31)

Bâtiment de production (7 200 mètres carrés) pour ce spécialiste des systèmes de prélèvement et de conditionnement d'air (fin 2000). Les process de production sont en cours de mise au point.

La production en série des nouveaux échangeurs de chaleurs sera opérationnelle début 2002



MÉCAHERS (FRANCE)

26 millions de francs

Launaguet (31)

5 millions de francs dans un bâtiment de 900 mètres carrés (fin juin 2001), 8 millions dans l'acquisition de machines à commandes numériques et 3 millions dans le développement de la GPAO (fin 2001) pour ce sous-traitant aéronautique qui investit également 10 millions en 2002 pour l a construction de 1 000 mètres carrés sur le nouveau parc d'activité d'AéroConstellation, à Blagnac (31).

2001



RATIER-FIGEAC (UNITED TECHNOLOGIES CORPORATION, ETATS-UNIS)

40 millions de francs

Figeac (46)

Machines-outils (à 75 %) et renouvellement et développement de l'informatique (à 25 %) pour ce spécialiste des hélices et des systèmes de commandes de vols, d'ouvertures de portes et de plans horizontaux.

2001



AGROALIMENTAIRE

BOYER (FRANCE)

40 millions de francs

Montauban (82)

Station de conditionnement de fruits.

Inauguration en juillet 2000



COTTES (FRANCE)

15 millions de francs

Le Fossat (09)

Extension du site de production de pain précuit : 3 500 mètres carrés supplémentaires, dont 2 000 pour le stockage à - 30° C.

Avril à octobre 2001

10 emplois



EAUX DE SAINT-ANTONIN (FRANCE)

28 millions de francs

Saint-Antonin-Noble-Val (82)

Unité d'embouteillage d'une capacité de 40 millions de bouteilles par an.

Inauguration en juillet 2000



FROMAGERIE PAPILLON (FRANCE,)

20 millions de francs

Roquefort et Villefranche-de-Panat (12)

Doublement de la surface de conditionnement et de stockage sur le site de Roquefort (2 000 mètres carrés supplémentaires livrés mi-2001). Extension de 1 200 mètres carrés de la laiterie de Villefranche-de-Panat de cette fromagerie aveyronnaise, spécialisée dans les produits d'appellation Roquefort.

2001-2002



LES SALAISONS PYRÉNÉENNES (FRANCE)

15 millions de francs

Bordères-sur-l'Echez (65)

Usine de tranchage de jambon d'appellation IGP (Indication Géographique Protégée).

Mise en production septembre 2001

10 emplois



POULT (ARTAL, BELGIQUE)

25 millions de francs

Montauban (82)

Augmentation des moyens de production et modernisation des process de cette biscuiterie.

2001



PROLAINAT (FRANCE)

15 millions de francs

Aubiet (32)

Extension et amélioration du process de la station d'épuration et acquisition d'équipements liés à des gains de productivité pour ce producteur de pâtisseries surgelées.

2001-2002



RAYNAL ET ROQUELAURE (COFIGEO, FRANCE)

45 millions de francs

Capdenac-Gare (12)

Nouveau site en zone industrielle pour le numéro 2 français des plats cuisinés appertisés haut de gamme.

Inauguration en septembre 2000



SOCIÉTÉ ALBIGEOISE DE PANIFICATION (GREENCORE, IRLANDE)

20 millions de francs

Albi (81)

Restructuration et réorganisation du site de production de tartes salées et pizzas, avec mise en oeuvre de nouveaux équipements.

Opérationnel fin 2001



VALMONT (LACTALIS, FRANCE)

92 millions de francs

Onet-le-Château (12)

Extension du site industriel de fromages et poudres de lait pour lancer une nouvelle production de lait UHT en bouteilles.

Mise en production été 2000



AUTOMOBILE

ROBERT BOSCH (ALLEMAGNE)

150 millions de francs

Onet-le-Château (12)

Maintien en état de l'outil industriel et développement de la production des injecteurs destinés à être intégrés dans les systèmes d'injecteurs-pompes chez cet équipementier automobile, qui avait déjà engagé 800 millions de francs (1998-fin 2000) pour lancer une nouvelle gamme d'injecteurs-pompes Diesel.

2001



SIEMENS AUTOMOTIVE (SIEMENSVDO AUTOMOTIVE, ALLEMAGNE)

200 millions de francs

Boussens (31), Toulouse (31) et Foix (09)

83 millions de francs sur Toulouse, 82 millions sur Foix et 35 millions sur Boussens en 2001, pour la mise en production chez cet équipementier automobile de nouveaux produits, dont les calculateurs des nouveaux systèmes d'injection directe Diesel. 206 millions de francs ont déjà été investis en 2000 et 100 millions début 2001.

2001



CHIMIE-PHARMACIE

BIOMÉRIEUX-PIERRE FABRE (FRANCE)

180 millions de francs

Castres (81), Soual (81), Gaillac (81), Muret (31), Toulouse (31)

50 millions de francs pour le développement capacitaire de l'usine de dermocosmétique de Soual (81) ; 27 millions dans l'extension du site d'extraction végétale de Gaillac (81) ; 14 millions pour de nouveaux matériels au centre de recherche de Castres (81) ; 15 millions de matériels pour la création à Toulouse (31) d'un laboratoire mixte d'étude de la peau (livraison septembre 2001), dont l'opération immobilière (22 millions) est financée par l'Etat et les collectivités locales ; 22 millions de francs dans le développement d'un site logistique sur Muret (31). Fin 2000, il avait inauguré le siège de la branche dermocosmétique (13 600 mètres carrés de bureaux au coeur d'un parc de 73 hectares), pour 120 millions de francs.

2001



GRANDE PAROISSE (TOTALFINAELF, FRANCE)

158 millions de francs

Toulouse (31)

Achèvement, en fin d'année 2000 d'un programme, engagé en 1999, visant à accroître la capacité de production d'ammoniac, de solution urée et d'acide nitrique. Sur l'investissement global, 25 millions de francs ont été consacrés à des mesures visant l'environnement et la sécurité.

1999-2000



HANDLE (FRANCE)

25 millions de francs

Mazamet (81)

Doublement de la capacité de production de tubes et canules en acier et lancer de nouvelles gammes de produits et extension sur 1 300 mètres carrés.

Mai à octobre 2001

10 emplois



HÉMODIA (FRANCE)

17 millions de francs

Labège (31)

Seconde unité de production de tubulures et sets de soins.

Opérationnel depuis avril 2001

20 emplois



SNPE (FRANCE)

72 millions de francs

Toulouse (31)

Unité de traitement thermique des effluents gazeux pour ce site chimique toulousain, spécialisée dans la chimie du phosgène qui a déjà bénéficié de plus de 200 millions de francs sur deux ans (2000-2001) pour lancer de nouvelles productions.

Mise en service prévue pour octobre 2001



ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

ON SEMICONDUCTOR (ETATS-UNIS)

30 millions de francs

Toulouse (31)

Installation fin octobre 2000 dans un nouvel immeuble de bureaux de 4 500 mètres carrés.

50 emplois



RÉCIF (FRANCE)

40 millions de francs

Aussonne (31)

Unité de production en extension sur 12 000 mètres carrés du site actuel pour cette société de robots pour l'industrie des circuits intégrés.

2002-2003



STCE (FRANCE)

15 millions de francs

Albi (81)

Transfert avec extension de cette société de sous-traitance électronique sur 1 800 mètres carrés.

Juin à décembre 2001

20 emplois



ENVIRONNEMENT

ERI (EXPLOITATIONS ET RESSOURCES INTERNATIONALES, CHINE)

30 millions de francs

Fontanes (46)

Unité de recyclage des films plastiques agricoles et industriels d'une capacité de traitement de 30 000 tonnes par an sur 3 000 mètres carrés.

Deuxième semestre 2001 à mi-2002

50 emplois



OCCITANIS (50 % VIVENDI, 50 % SUEZ, FRANCE)

80 millions de francs

Graulhet (81)

Prise de retard pour ce projet de construction d'un Centre de traitement et de stockage des déchets ultimes (CTSDU), à vocation régionale, d'une capacité de 30 000 tonnes par an.

Mai 2001 à été 2002

50 emplois



SETMI (FRANCE)

440 millions de francs

Toulouse (31)

Programme de modernisation des fours 1, 2 et 3 de l'usine d'incinération de Toulouse- Le Mirail et mise en oeuvre d'un système de traitement des dioxines.

2001-2006



IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

FRANCE QUERCY (FRANCE)

50 millions de francs

Mercues (46)

Agrandissement du site sur 4 000 mètres carrés pour développer les capacités de production de ce spécialiste dans l'impression de livres et de périodiques et s'équiper d'une nouvelle rotative de haute performance.

Opérationnel septembre 2001



LA DÉPÊCHE DU MIDI (FRANCE)

150 millions de francs

Toulouse (31)

Renouvellement du parc de rotatives du quotidien régional.

Deuxième semestre 2001- fin 2002



MÉNARD (FRANCE)

40 millions de francs

Labège (31)

Imprimerie de 5 000 mètres carrés pour redéployer les activités trop à l'étroit dans le site actuel de Toulouse : 20 millions de francs pour le bâtiment, 20 millions pour les équipements.

Automne 2000-mai 2001



SRI (SOCIÉTÉ RÉGIONALE D'IMPRESSION, COURRIER FRANÇAIS, FRANCE)

30 millions de francs

Castelginest (31)

Unité de 4 500 mètres carrés pour transférer l'imprimerie trop à l'étroit à L'Union (31), avec acquisition de presses 4 couleurs et amélioration du parc rotatives.

Fin 2002-début 2004



MATÉRIAUX-BOIS-PAPIER

ALTELA (FRANCE)

15 millions de francs

Séméac (65)

Unité d'extrusion et de tissage des fils de filets de sécurité sur 6 000 mètres carrés.

Fin 2002-été 2003

20 emplois



NOËL (FRANCE)

30 millions de francs

Lagardelle et Luzech (46)

Aménagement de 14 000 mètres carrés et acquisition de machines à commande numérique à Luzech (ouverture fin 2000) et extension du site de Lagardelle, avec construction d'une unité de séchage du bois.

Livraison fin 2001



RECTOR LESAGE (FRANCE)

40 millions de francs

Tournefeuille (31)

Unité de production de poutrelles en béton.

Fin 2001-septembre 2002

20 emplois (40 d'ici à trois ans)



SOCIÉTÉ MÉTALLURGIQUE DU SUD (METALLURGICA SUD, ITALIE)

17 millions de francs

La Cavalerie (12)

Usine de matériel précontraint pour l'industrie du B-TP.

De juin à décembre 2001

20 emplois



SPIE TRENDEL (SPIE, FRANCE)

18 millions de francs

Toulouse (31)

Nouveau siège de 3 000 mètres carrés pour l'agence du Grand Toulouse de cette société spécialisée dans les métiers de l'électricité et du génie climatique.

Octobre 2000-juillet 2001



MÉCANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

ALTISERVICE (FRANCE)

142 millions de francs

Saint-Lary (65)

Programme d'extension et de sécurisation du domaine skiable de la station pyrénéenne avec renouvellement de deux télésièges et doublement du téléphérique qui assure la liaison entre le village de Saint-Lary et le Pla d'Adet.

2000-2005



OMG (OUTILLAGE ET MÉCANIQUE GÉNÉRALE, FRANCE)

20 millions de francs

Terssac (81)

Unité de production pour cette PMI grenobloise, spécialisée dans la mécanique, l'outillage et le développement de machines spécifiques.

2001-2002

20 emplois d'ici à trois ans



VAREL EUROPE (OAKBAY, PAYS-BAS)

16 millions de francs

Ibos (65)

Triplement de la capacité de production du site d'outils pour l'industrie pétrolière : 800 mètres carrés de locaux supplémentaires et nouveaux équipements, dont machines à commande numérique.

D'ici à fin 2003

20 emplois



MÉTALLURGIE-SIDÉRURGIE

SAPA ALUMINIUM (SUÈDE)

110 millions de francs

Le Garric (81)

Extension sur 7 500 mètres carrés de locaux et nouvelle presse pour ce spécialiste du profilé aluminium.

Opérationnel depuis avril 2001

70 emplois



TÉLÉCOMMUNICATIONS

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DU GRAND TOULOUSE (FRANCE)

42 millions de francs

Toulouse (31)

Réseau métropolitain de télécoms à haut débit : première tranche mise en chantier en juillet 2000 sur 74 kilomètres.

Opérationnel été 2001



TEACH-LINE (@TEACH FINANCES, FRANCE)

15 millions de francs

Montauban (82)

3 000 mètres carrés de locaux sur le parc d'activités d'Albasud pour ce spécialiste d'e-learning.

Courant 2002

210 emplois (2001-2003)



TEXTILE-CUIR-HABILLEMENT

AVELANA (FRANCE)

14 millions de francs

Lavelanet (09)

Nouvelles machines de teinture de nouvelle technologie pour ce producteur de tissus d'habillement.

2001



TRANSPORT-DISTRIBUTION- LOGISTIQUE

ALDI MARCHÉ (FRANCE)

75 millions de francs

Saint-Sulpice (81)

Plate-forme logistique Sud-Ouest pour cette chaîne de discount sur 30 000 mètres carrés (15 000 couverts).

Opérationnel octobre 2001

50 emplois



BRAKE FRANCE (BRAKE BROS, ROYAUME-UNI)

27 millions de francs

Souillac (46)

Extension du site spécialisé dans la distribution de produits surgelés et réfrigérés pour la RHF, dont une chambre de réfrigération de 2 000 mètres cubes.

Livraison mai 2001



GEMFI (GICRAM, FRANCE)

300 millions de francs

Castelnau-d'Estretefond (31)

Premier bâtiment de stockage de 30 000 mètres carrés (pour 90 millions de francs) d'un parc logistique devant compter à terme 120 000 mètres carrés couverts.

Septembre 2001-été 2002



GUIRAUD LOGISTIQUE (FRANCE)

22 millions de francs

Lespinasse (31)

Entrepôt de 12 000 mètres carrés pour la logistique d'Intermarché et Bricomarché sur le Sud de la France.

Eté 2000-mars 2001

25 emplois



LIBERTO (ANDRÉ, FRANCE)

30 millions de francs

Toulouse (31)

3 500 mètres carrés de bureaux et 11 000 mètres carrés d'entrepôt pour installation du siège de la société de jeans.

Avril à septembre 2001



ROLDAN (CARGO, FRANCE)

30 millions de francs

Toulouse (31)

Transfert avec extension d'une plate-forme de conditionnement et logistique de produits de bazar pour la grande distribution sur 13 000 mètres carrés.

Septembre 2001-mars 2002

20 emplois



SOCAMIL (FRANCE)

34 millions de francs

Tournefeuille (31)

Plate-forme logistique de 20 000 mètres carrés pour les enseignes Leclerc.

Mai à novembre 2001

50 emplois



TDG LOGISTICS (ROYAUME-UNI)

30 millions de francs

Labastide-Saint-Pierre (82)

Plate-forme de stockage et de distribution de produits phytosanitaires sur 7 500 mètres carrés.

Mis en service en mars 2001

10 emplois



 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle