L'Usine Aéro

La France commandera 14 ravitailleurs pour environ 4 milliards d'euros

Hassan Meddah , ,

Publié le

En visite vendredi dans l'usine de Getafe en Espagne qui convertit les A330 d'Airbus en avions ravitailleurs, Jean-Yves Le Drian a annoncé une commande pour 14 appareils. La première livraison interviendra en 2017.

La France commandera 14 ravitailleurs pour environ 4 milliards d'euros © Airbus Military

"Je suis venu en client", a indiqué Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en visite vendredi dernier sur le site espagnol d'Airbus Military à Getafe dans la banlieue de Madrid. Du cockpit à l'équipement des ailes, il a pris le temps de visiter l'A330 d'Airbus en cours de conversion qui sera livré d'ici la fin de l'année aux Émirats arabes unis.

L'État français souhaite en effet acheter 14 appareils. La commande sera passée avant la fin de l'année prochaine et devrait s'élever à environ 4 milliards d'euros. "La France ne peut plus se passer d'une telle capacité. On ne peut repousser encore cette commande", explique une source proche du ministre. Les délais sont tels en effet que les premiers appareils seront livrés à l'armée française à partir de 2017. Le manque de capacité du pays dans ce domaine est criant. Lors du conflit libyen, les avions de combat français (et britanniques) avaient du être ravitaillés par des appareils américains dans 75% des cas.

Durant sa visite, le ministre a pu se rendre compte que le ravitailleur n'est autre qu'un avion A330 civil reconverti. Le long-courrier d'Airbus est l'avion idéal pour ce genre d'opération grâce aux grands réservoirs intégrés dans ses ailes: soit une capacité d'emport de 139 m3 ou encore 111 tonnes de carburant. Aucune modification structurale de la cabine n'est donc nécessaire pour installer des réservoirs supplémentaires. Tout l'espace intérieur peut donc exploiter pour transporter soit du cargo (jusqu'à 45 tonnes), soit des troupes, (jusqu'à 300 soldats), soit un mix de des deux en fonction de ses missions. D'où son nom d'A330 MRTT (Multi-Role Tanker Transport).

Pour l'usine de Getafe, cette commande constitue une bonne nouvelle. Grâce à ses 4 grands hangars, elle dispose d'une capacité totale de conversion de quatre avions par an. "Sur le 28 appareils commandés, nous en aurons livré 13 à la fin de l'année", indique Jean-Pierre Cornand, directeur du programme des ravitailleurs pour Airbus Military. Cinq à l'Australie, trois aux Royaume-Uni, trois à l'Arabie Saoudite, 2 aux Émirats Arabes Unis.

La modification de l'appareil comporte trois étapes majeures: l'agrandissement du cockpit pour intégrer le poste du ravitailleur et installer l'avionique militaire, l'installation des systèmes de ravitaillement dont une perche capable de débiter 4600 L/min à l'arrière de l'appareil et des nacelles débitant 1600 L/min au niveau des ailes ; et l'aménagement de la cabine pour recevoir soit des militaires soit du fret.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte