La France autorisera-t-elle le chinois Tsinghua à croquer Linxens, notre spécialiste des composants de cartes à puces?

Le groupe chinois Tsinghua Unigroup serait en pourparlers pour racheter Linxens, spécialiste français des antennes et microconnecteurs pour cartes à puce. Il serait prêt à débourser 2,2 milliards d’euros pour conclure la transaction. Mais le gouvernement français laisserait-il l'opération se faire?

Partager
La France autorisera-t-elle le chinois Tsinghua à croquer Linxens, notre spécialiste des composants de cartes à puces?
Microconnecteurs souples pour cartes à puces, l'une des spécialité du français Linxens

Selon Boomberg, le groupe chinois Tsinghua Unigroup serait en pourparlers avancés pour racheter le fournisseur français de composants passifs souples Linxens. Il serait prêt à mettre 2,2 milliards d’euros sur la table pour conclure la transaction.

Fondée en 1975, Linxens se spécialise dans les antennes et microconnecteurs souples pour cartes à puce ainsi que dans les étiquettes RFID. La société, dont le siège social se situe à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, compte 3 000 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros. Depuis 2015, elle est détenue par le fonds d’investissement CVC Capital Partners.

Un empire industriel

Contrôlé à 51% de son capital par des fonds publics, Tsinghua Unigroup se présente comme le fer de lance du plan national de développement de la Chine dans numérique, depuis les puces électroniques jusqu’aux services de cloud computing, en passant par les équipements de datacenters. A coup d’acquisitions aux Etats-Unis et en Chine, le groupe s’est construit un empire industriel avec notamment Unigroup Spreadtrum RDA dans les puces pour mobiles et Internet des objets, Unigroup Guoxin Microelectronics Co dans les circuits pour cartes à puces, Unisplendour dans les équipements de datacenter et UniCloud dans le cloud public d’infrastructure.

Le groupe s’est fait remarquer par son appétit d’ogre en voulant racheter le fleuron américain des mémoires Micron Technology, investir dans le coréen SK Hynix ou encore entrer dans le capital du numéro un mondial du stockage de données Western Digital. Mais dans sa volonté d’acquisitions, il s’est heurté au véto américain.

Quelle attitude du gouvernement français?

Le rachat de Linxens serait un bon complément à sa société Unigroup Guoxin Microelectronics Co dans les cartes à puces. Bloomberg s’interroge sur l’attitude qu’auraient la Commission européenne et le gouvernement français si la transaction devait être conclue. Linxens opère non pas dans les semi-conducteurs, un domaine jugé très sensible, mais dans des composants passifs considérés comme moins critiques. Mais ses composants se retrouvent dans des applications régaliennes comme les passeports, les cartes d’identité et les autres documents électroniques. Une présence qui serait un motif de veto aux Etats-Unis. Mais la France n’a pas une telle culture du protectionnisme. Du moins jusqu'ici. Cette opération va-t-elle amener Paris à changer d'attitude et prendre exemple sur Washington? A voir.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS