L'Usine Auto

La France autorise les tests de voitures autonomes sur ses routes

,

Publié le

Le gouvernement donne un coup de pouce aux constructeurs et équipementiers automobiles. Il a autorisé, mercredi 3 août, les expérimentations de véhicules autonomes sur routes publiques.

La France autorise les tests de voitures autonomes sur ses routes
Vedecom a déjà testé son prototype à Versailles en 2015.
© Jean-François préveraud

Une nouvelle barrière législative levée pour les voitures sans conducteur. Le conseil des ministres a autorisé, mercredi 3 août, les tests de véhicules autonomes sur la voie publique.

Le compte-rendu du conseil des ministres précise que les véhicules autonomes "sont une étape incontournable vers une mobilité apaisée, une régulation et une sécurisation des trafics, et des transports plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. Ils constituent l’avenir de l’industrie automobile." Ils représentent "une piste de progrès prometteuse pour la sécurité routière. Le véhicule autonome devrait avoir des capacités de réaction et d'adaptation supérieures à celles d'un conducteur humain et ainsi commettre moins d’erreurs que ce dernier sujet à la fatigue, l’alcool, la distraction ou l’inexpérience. "

Une fondation pour un futur décret

Le gouvernement a donc décidé d'adopter l'ordonnance présentée par Ségolène Royal, Emmanuel Macron et Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé aux transports. Elle s'inscrit dans le plan "Nouvelle France industrielle" du gouvernement.

Cette première autorisation "servira de fondation à la construction d’un cadre réglementaire solide au travers d’un décret en Conseil d’État", précise le compte-rendu.

Les constructeurs testaient déjà leurs véhicules

Certains constructeurs et équipementiers n'ont pas attendu cette ordonnance pour expérimenter leurs prototypes de voitures autonomes. En 2015, PSA a fait rouler sa Citroën C4 de Paris à Bordeaux sans toucher le volant. L'expérience avait été renouvelée pour un Paris-Madrid puis un Paris-Amsterdam. Le constructeur avait eu alors recours à une autorisation spéciale. Lors de salons, comme celui sur les transports intelligents de Bordeaux, les exposants sont également autorisés à essayer leur véhicule sur route publique.

La réglementation européenne déjà modifiée

La France n'est pas le seul pays à modifier sa réglementation pour l'ouvrir aux voitures autonomes. Aux Etats-Unis, les tests sur route ouverte sont déjà autorisés dans plusieurs états comme le Nevada, la Californie et le Michigan. L'Ontario au Canada a également donné son feu vert en octobre 2015. Le gouvernement allemand a adopté en avril un projet de loi adaptant les règles de circulation à la conduite automatisée.

Au niveau européen, la commission économique des Nations Unies pour l'Europe (Unece) avait déjà levé une première barrière juridique en modifiant la Convention de Vienne. Le texte autorise désormais les systèmes de conduites automatisées à condition qu'un conducteur puisse reprendre le volant.

Marine Protais

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

09/08/2016 - 09h11 -

Un rêve d'ingénieur...S'il est évident que les véhicules à conduite assistés dites semi autonomes offrent un progrès remarquables et vont peu a peu s'implanter. En revanche le véhicules totalement autonomes dans lequel vous entrez en famille et lui indiquez votre destination : " Saint Tropez" et vous pouvez dormir à bord alors que le véhicule traverse la France à 130 Km / h ne verra jamais le jour. Car derrière tout système, il y a l'homme... En effet, si le véhicule totalement automne fait rêver, la réalité est tout autres : aléas du repérage satellitaire, environnement électromagnétique peu prévisible, zones d’ombre, tunnels, responsabilité en cas d’accident, et, surtout l’hétérogénéité d’un parc de véhicules autonomes associé à la mixité des véhicules, sans zone réservataire. Pire! Sii un tel véhicule voyait le jour ce serait tout simplement la mort de la cité vu l'accroissent du parc roulant. Ceci étant, il y a de vraies solutions, voir une innovation française ; www.reva2.eu
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2016 - 22h45 -

Quelle Folie ! après les centaines de millions investis pour la répréssion radar Totalement inutiles pour le chiffre des tués et qui pourtant continue d'évoluer à une vitesse vertigineuse....d'où ...ou plutôt de qui provient cette énergie de l'argent facile ?.... Désormais, cette folie de la voiture "autonome" dont le concept même est un pur délire (aucun algorythme aussi complexe ne fera le bon choix entre la poule qui trône au milieu de la chaussée à 50 m et le semi-remorque de 40 tonnes qui vient à 80 km/h sur la voie d'en face et qui se trouve encore à 200 m au moment du calcul et de la décision de se déporter - ou pas - sur la voie face aux 40 tonnes qui viennent à 80 km/h....) , déjà eu un mort ....un homme dont la voiture s'est encastrée sous un semi-remorque aux US.... ...D'où (de quel Lobby) provient cette énergie de "progrès" ? combien de députés européens se sont vu offrir une piscine pour défendre coûte que coûte un tel projet que PERSONNE ne maîtrise ?!.....
Répondre au commentaire
Nom profil

06/08/2016 - 15h18 -

entre une poule qui trône et un camion qui roule à 80km, il y a longtemps que les algorithmes l'intégrent. Et je préfère un algorithme sobre qu'à un idiot qui joue à pokemon go au volant.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2016 - 20h19 -

Verrais je enfin çà de mon vivant! faire un Paris Biarritz en sirotant son Izarra frappé!!!! le must!!!
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte