Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La France aurait proposé à la Russie une rupture du contrat des navires de guerre Mistral

, , , ,

Publié le

La presse russe évoque une proposition formulée par la France concernant le remboursement des sommes déjà versées par Moscou pour la livraion des navires de guerre Mistral. Mais la Russie s'opposerait à ce que la France revende ensuite les navires à un autre pays.

La France aurait proposé à la Russie une rupture du contrat des navires de guerre Mistral © Wikimedia commons

Le journal russe Kommersant rapporte ce vendredi 15 mai que la France aurait proposé à Moscou de résilier officiellement le contrat portant sur la livraison des Mistral. L'accord évoquerait le remboursement des sommes déjà versées, à condition de pouvoir réexporter les navires, ce que la Russie refuserait.

"Niet" de Moscou

Citant des sources au sein de l'armée, le quotidien économique russe écrit en effet que Paris serait prêt à rembourser à Moscou près de 785 millions d'euros, si les autorités russes acceptent que les deux Mistral puissent être revendus par la France à une autre puissance étrangère. "Niet", répondraient les autorités russes, estimant le préjudice subi à 1,163 milliard d'euros et refusant tout accord pour une réexportation des navires avant que l'argent ne soit retourné.

Vladivostok et Sébastopol

Le feuilleton de la non-livraion des Mistral va donc se poursuivre. François Hollande avait annoncé fin novembre le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison du premier de ces bâtiments de projection et de commandement (BPC), en raison de l'implication de Moscou dans le conflit ukrainien. Le premier, le "Vladivostok", devait être initialement remis à Moscou à la mi-novembre 2014, et est toujours ancré au port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Idem pour le deuxième navire, le "Sébastopol"... nom du principal port de Crimée, la péninsule ukrainienne annexée en mars 2014 par la Russie.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle