La France attire encore la R&D des laboratoires

Alors qu’on pensait les "big pharmas" pressés de se désengager de la R&D en Europe, trois d’entre eux ont fait récemment le choix d’investir… dans l’Hexagone.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La France attire encore la R&D des laboratoires

La publicité par les laboratoires pharmaceutiques étant relativement rare, difficile de passer à côté de celle réalisée depuis plusieurs jours par Roche sur son nouvel Institut de recherche et médecine traditionnelle. Cette 4ème structure R&D du laboratoire pharmaceutique suisse en France sera chargée de fédérer des partenaires académiques de renom de la recherche française, pour accélérer la recherche de nouvelles cibles et biomarqueurs dans quelques domaines clés (cancérologie, neurosciences…).

Un nouvel institut qui concrétise une tendance amorcée par plusieurs laboratoires ces derniers mois : la reprise des investissements en recherche et développement (R&D) en France. Quelques semaines avant que Roche ne promette d’injecter 30 millions d’euros sur trois ans dans ce projet, son compatriote Novartis avait en effet inauguré sa nouvelle unité de recherche clinique en oncologie dans l’Hexagone. Un investissement de 20 millions d’euros pour cette unité internationale de 30 chercheurs implantée à Rueil-Malmaison, au cœur du siège de Novartis France.

Pourtant, il a fallu deux ans à la filiale pour convaincre sa maison-mère d’y implanter ce centre chargé de coordonner au plan mondial le développement préclinique et clinique de composés issus des biotechnologies en oncologie. En septembre 2010, c’est l’anglais GSK qui inaugurait un nouveau bâtiment au sein de son Centre de recherches situé dans l’Essonne, où 51 millions d’euros ont été investis depuis 2008.

Pourquoi donc choisir la France ? Les raisons sont doubles. D’une part, la qualité des instituts de recherche en France, partenaires de choix pour les laboratoires pharmaceutiques. "La France a certains des meilleurs scientifiques mondiaux en recherche clinique et d’excellents instituts, ce qui est très excitant pour investir et collaborer en R&D", expliquait Severin Schwan, CEO de Roche, lors du lancement de l’institut.

Un réseau de qualité, notamment dans la recherche contre le cancer, qui a également séduit Novartis. Mais pas seulement. "Grâce à une vision commune entre le gouvernement, le monde universitaire et le secteur pharmaceutique, la France offre un environnement intéressant pour la R&D, avec des incitations fiscales et des conditions d’accès au marché qui récompensent l’innovation et tous les efforts financiers faits", estimait David Epstein, directeur de la division pharmaceutique mondiale de Novartis, lors du lancement de l’unité le 9 juin.

Car la France sait aussi se montrer convaincante avec le Crédit Impôt Recherche, reconnaissent tous les laboratoires. Mais également le Grand Emprunt et ses quelques milliards d’euros dédiés aux sciences du vivant, estime Sophie Kornowski-Bonnet, présidente de Roche Pharma France. Avec "le choix du gouvernement de faire en sorte que les patients puissent avoir accès à l’innovation, avec l’autorisation temporaire d’utilisation, cet environnement est propice à un bouillonnement scientifique et des investissements". Des initiatives qui contredisent les récents mouvements de concentration des centres R&D des big pharmas, notamment vers les Etats-Unis.

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS