Environnement

La fourmi saharienne reste au frais

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Quand la fourmi argentée du désert - Cataglyphis bombycinus- travaille en plein midi, la température de son corps est proche de 50°C. Une fraîcheur relative (et vitale) puisqu’au sol on atteint les 70°C. L’insecte se protège de la chaleur par un dispositif très technique. Son corps est recouvert de poils au profil triangulaire qui assurent une double fonction : ils réfléchissent les ondes du spectre visible et du proche infrarouge de la lumière solaire mais ils favorisent également l’émission des ondes de l’infrarouge moyen afin d’évacuer la chaleur accumulée dans le corps de la fourmi. La forme triangulaire des poils piège la lumière et la renvoie dans toutes les directions. Les chercheurs qui ont élucidé cette efficacité thermique (Université Columbia, Université de Zurich) pensent que l’on devrait[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte